Le point Bourse du 31 janvier, à la mi-journée

31/01/12 à 13:00 - Mise à jour à 13:00

Source: Moneytalk

Les places boursières européennes rebondissaient ce matin après que 25 des 27 pays de l'Union européen ont adopté un nouveau pacte budgétaire. Les chiffres décevants au niveau de l'évolution des ventes au détail en France et en Allemagne ne pesaient pas sur la tendance.

Le Cac40 se distinguait en Europe grâce aux valeurs financières qui se reprenaient après leur plongeon de ce lundi.

ARM HOLDINGS

A Londres, ARM Holdings était en nette hausse grâce l'annonce d'une hausse de 21% de ses ventes au quatrième trimestre. Le groupe a évidemment profité du succès de l'iPad et de l'iPhone d'Apple dont il fournit les processeurs.

VESTAS

A Copenhague, Vestas progressait après avoir décroché sa première commande en Chine pour des turbines éoliennes fonctionnant avec des vents faibles. Les investisseurs saluent surtout les perspectives que ce contrat pourrait offrir au groupe danois. La Chine est en effet le premier marché mondial dans l'éolien et il prouve qu'en matière de technologies, il peut concurrencer les acteurs locaux.

DEXIA

Dexia progressait sensiblement à la mi-séance. Le titre profitait d'informations de presse selon lesquelles il pourrait céder sa filiale turque Denizbank pour 6 milliards USD.

AGEAS

Toujours dans le secteur financier, Ageas était également bien orienté après que BNP Paribas a annoncé que son offre de rachat sur les titres hybrides cashes avait recueilli plus de la moitié des titres en circulation, ce qui ouvre la voie à la mise en place de l'accord conclu entre la banque française et Ageas la semaine dernière.

BOIS SAUVAGE

Hors de l'indice, Bois Sauvage se distinguait avec un bond de près de 5%. La holding a annoncé son intention de réaliser une réduction de capital de 39,5 millions EUR soit 25 EUR par action.

Les marchés américains ont terminé la séance de mardi en très légère baisse. Le climat d'incertitude a été alimenté par les craintes entourant la crise de la dette en zone euro ainsi que par la faible évolution des dépenses des ménages américains en décembre.

En savoir plus sur:

Nos partenaires