Le point Bourse du 4 novembre, à la mi-journée

04/11/11 à 13:00 - Mise à jour à 13:00

Source: Moneytalk

Les places boursières européennes étaient hésitantes ce matin avant le vote de confiance au parlement grec. Un vote favorable signifierait l'abandon du projet de référendum contesté.

Le Footsie se distinguait à la mi-séance, l'indice britannique profitant du rebond des valeurs liées aux matières premières. Le Footsie héberge en effet trois des principaux groupes miniers de la planète avec BHP Billiton, Rio Tinto et Xstrata..

LAFARGE

Sur le marché des actions, Lafarge bondissait de plus de 6% après la publication de ses chiffres trimestriels. Le chiffre d'affaires du premier cimentier du monde a crû comme prévu de 1% à 4,2 milliards EUR tandis que le bénéfice d'exploitation a reculé de 9% à 750 millions EUR, ce qui est mieux que le consensus des analystes de 721 millions EUR.

ALCATEL LUCENT

Toujours à Paris, Alcatel Lucent s'effondrait après son rapport trimestriel. L'équipementier télécoms a publié un chiffre d'affaires en baisse de 6,8% à 3,8 milliard EUR et a revu ses objectifs 2011 à la baisse. Alcatel Lucent table dorénavant sur une marge opérationnelle de 4% contre au moins 5% auparavant.

OMEGA PHARMA

A Bruxelles comme ailleurs, Omega Pharma progressait après avoir annoncé que l'offre de rachat au cours de Couckinvest au prix de 36 EUR par action sera ouverte lundi..

ABLYNX

Hors de l'indice, Ablynx s'effondrait après que Pfizer ait mis un terme à son partenariat avec la société biotechnologique. L'accord couvrait notamment la molécule ATN 103, un deux programmes les plus avancés de Ablynx et qui venait de passer la phase 2a pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde.

TER BEKE

Ter Beke progressait après son trading update trimestriel. Le groupe spécialisé dans la charcuterie et les plats préparés a indiqué que ses ventes en volumes et son chiffre d'affaires avaient légèrement progressé au troisième trimestre. Ter Beke a également confirmé ses prévisions annuelles.

Les bourses américaines ont terminé en nette hausse dans le sillage des marchés européens. Les investisseurs se sont surtout montrés rassurés par l'évolution de la situation en Grèce alors que les indicateurs économiques étaient mitigés aux Etats-Unis. L'indice ISM a reculé à 52,9 alors que les économistes tablaient sur une progression tandis que les inscriptions hebdomadaires au chômage ont baissé plus que prévu à 397 000. Le Dow Jones a gagné 1,76% à 12 044,47 pts tandis que le Nasdaq Composite a progressé de 2,2% à 2 697,97 pts.

En savoir plus sur:

Nos partenaires