Le politique mine les marchés

30/09/13 à 14:03 - Mise à jour à 14:03

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes reculaient sensiblement en début de séance, les investisseurs observant avec inquiétude la crise politique en Italie et la paralysie du Congrès américain face au problème du budget.

Le politique mine les marchés

© REUTERS

Avec la démission des membres du parti de Silvio Berlusconi, le gouvernement italien risque de chuter lors d'un vote de confiance ce mercredi tandis qu'aux États-Unis, le blocage entre démocrates et républicains pourrait provoquer la fermeture de services fédéraux dès demain mettant 800 000 fonctionnaires au chômage et ce, alors que le Congrès doit également se pencher urgemment sur le problème du plafond de la dette publique.

Europe : Unicredit - Intesa Sanpaolo

Sur les marchés actions, les banques italiennes étaient sans surprise à la traîne souffrant de la crise politique dans la Botte alors même que Banca Monte Paschi, plus ancienne banque du monde, a une chance sur deux de faire faillite selon le marché des assurances sur obligations.

Europe : BHP Billiton - Rio Tinto

Les autres perdants du jour étaient les groupes miniers qui souffraient d'un indicateur économique décevant en Chine, principal moteur de la demande de matières premières. Selon le rapport définitif, l'indicateur d'activité manufacturière stagne ainsi à 50,2 en septembre contre une première estimation de 51,2 .

Bruxelles : UCB- ThromboGenics

Au sein du Bel 20 à Bruxelles, les sociétés biopharmaceutiques connaissaient une évolution disparate. UCB se distinguait ainsi après avoir obtenu le feu vert de la FDA pour commercialisation du Cimzia dans l'indication de l'arthrite psoriasique aux États-Unis. THromboGenics reculait par contre alors que le titre sera côté à partir de ce lundi à New-York au travers de certificats ADR.

Bruxelles : Solvay - Greenyard Foods

Solvay était également à la traîne après avoir annoncé un investissement de 20 millions en Thaïlande, montant tout relatif pour le groupe chimique toutefois.

Hors indice, Greenyard Foods se distinguait alors que les actionnaires reçoivent ce jour le montant de la réduction de capital de 2,40 euros par action après le détachement du coupon la semaine dernière.

États-Unis : tendance

Les marchés américains ont clôturé la semaine dernière sur une note négative, les investisseurs s'inquiétant surtout du risque de paralysie des États-Unis en raison des négociations infructueuses entre démocrate set républicains au Congrès sur le budget.

Cédric Boitte

Nos partenaires