Le scandale du Libor coûte de plus en plus cher

14/12/12 à 11:01 - Mise à jour à 11:01

Source: Moneytalk

Selon des informations de presse, UBS se verrait infliger des amendes plus de un milliard de dollars dans le cadre du scandale de la manipulation des taux Libor.

Le scandale du Libor coûte de plus en plus cher

Selon des personnes proches de l'enquête, les régulateurs américain et britannique infligeront donc des amendes de plus de un milliard de dollars à la première banque suisse, plus du double du montant réclamé à Barclays.

Au total, seize banques* (soit la plupart des institutions participant au système Libor) sont poursuivies pour avoir manipulé les taux Libor, fixés sur la base des taux interbancaire communiqués par ces institutions, depuis plusieurs années. Elles ont trafiqué les chiffres communiqués afin de ne pas éveiller les soupçons durant la crise et de générer des bénéfices dans le cadre d'opérations de trading.

À noter que les amendes ne concernent que l'aspect pénal du coût du scandale et pas le volet civil potentiellement très coûteux. Les manipulations n'ont certes portés que sur quelques points de base (un point de base = 0,01%) la plupart du temps mais les taux Libor sont utilisés pour des centaines de milliers de dollars de produits financiers allant de la fixation du taux de certains crédits à des produits dérivés.

Cédric Boitte

www.accioz.be

*les banques poursuivies/sanctionnées : Barclays, RBS, HSBC, Lloyds, UBS, Credit Suisse, Rabobank, Deutsche Bank, West LB, Société Générale, JP Morgan Chase, Citigroup, Bank of America, Norinchukin, Bank of Tokyo Mitsubishi, Royal Bank of Canada

Nos partenaires