Le secteur financier grand perdant de la séance boursière

13/05/13 à 17:00 - Mise à jour à 17:00

Source: Moneytalk

Les prises de bénéfices étaient légion ce lundi en Bourse après une longue série de hausses.

Le secteur financier grand perdant de la séance boursière

Les principales Bourses européennes n'ont pas redressé la barre dans l'après-midi et sont restées drapées de rouge ce lundi pliant sous les prises de bénéfices après une longue séries de progressions.

Les Bourses étaient incitées à la prudence par la publication de chiffres légèrement inférieurs aux attentes sur la production industrielle chinoise, dont la hausse a atteint 9,3% en avril contre 9,5% attendus par le consensus des analystes.

Les ventes au détails supérieures aux attentes aux Etats-Unis en avril n'ont pas réussi à renverser la tendance en Europe et ne sont pas d'une grande aide non plus pour les marchés américains en baisse à l'ouverture.

Europe : Commerzbank - Crédit Agricole

Aux actions, le secteur financier est le grand merdant de la séance boursière. Commerzbank était particulièrement affectée alors que la banque va procéder à une augmentation de capital dans les jours qui viennent. Au total la banque allemande doit lever 2,5 milliards d'euros. Une rumeur circulant sur les marchés fait état d'une décote de l'ordre de 35% ce qui pèse bien entendu sur le sex appeal de l'action bancaire allemande.

Europe : BMW - Lonmin

Par ailleurs, BMW Group était en petite hausse alors que le groupe allemand affiche une progression de 6,8% de ses ventes en volume au mois d'avril en comparaison annuelle. Cette hausse porte à 603.600 véhicules le nombre de livraisons du constructeur automobile haut de gamme sur les quatre premiers mois de l'année, un nouveau record historique pour cette période.

Dans le secteur minier, Lonmin était aux anges. Le producteur de platine a enfin renoué avec les bénéfices pour la première moitié de son exercice fiscal. Le groupe peut se targuer d'un bénéfice par action de 13,3 cents contre une perte de 6,3 cents un an plus tôt.

Bruxelles : KBC - D'Ieteren

A la Bourse de Bruxelles, KBC suivait la tendance européenne et était très largement la plus forte baisse de ce lundi dans l'indice Bel 20. D'Ieteren lui emboitait le pas alors que les craintes sur la croissance mondiale refont surface.

Bruxelles : Telenet - ABInbev

Toujours dans l'indice Bel 20, Telenet était au rang des rares actions évoluant en territoire positif dans l'indice des valeurs belges, et ce malgré l'annonce de la démission de son COO.

De manière générale, les valeurs défensives limitaient la casse à l'image d'ABInbev ou de GBL.

Etats-Unis

La Bourse de New York a ouvert en légère baisse lundi, marquant le pas après avoir établi de nouveaux records fin de la semaine dernière. Un bon chiffre des ventes au détail américaines en avril n'aura pas suffi à renverser la tendance. Les ventes au détail aux Etats-Unis ont contre toute attente légèrement rebondi en avril, alors que les analystes tablaient sur un nouveau recul après une baisse en mars de ces ventes.

Nos partenaires