Le stockage dopé par la chute du pétrole

19/03/15 à 11:30 - Mise à jour à 11:30

Source: Moneytalk

Les stocks de pétrole ont atteint un plus haut de 80 ans aux États-Unis et devraient continuer à croître, une aubaine pour les sociétés spécialisées dans le stockage.

Le stockage dopé par la chute du pétrole

© Thinkstock

Ruée sur le stockage

Les autorités américaines ont indiqué que les stocks de brut aux États-Unis avaient atteint 459 millions de barils cette semaine. Selon l'Agence international de l'Énergie, ils devraient continuer à croître, les analystes épinglant toutefois que toutes les capacités pourraient être pleines d'ici fin avril. Ce phénomène ne se limite pas aux États-Unis et est directement lié à la surcapacité de production de pétrole couplée au contango sur les marchés. Concrètement, cela signifie que les contrats pour livraison future de pétrole sont plus chers. Aux États-Unis, l'écart entre la référence actuelle et le contrat pour livraison dans un an a atteint un plus haut de 12,86 dollars mercredi. Les traders accumulent donc les stocks pour les revendre plus tard, une demande de stockage qui influe sur les prix. Selon l'agence Bloomberg, le prix de location est traditionnellement compris entre 0,20 et 0,50 dollar par baril par mois en fonction de la localisation et du type de contrat. Désormais, les prix pour les lieux de stockage les plus recherchés, comme Cushing dans l'Oklahoma, vont jusqu'à 0,80 dollar par baril par mois.

Vopak, leader mondial

Le leader mondial du stockage de pétrole et de produits pétroliers est le Néerlandais Vopak avec une capacité de 210 millions de barils. Kinder Morgan est numéro un des infrastructures énergiques en Amérique du Nord. Le groupe a par ailleurs racheté à Vopak 3 terminaux aux États-Unis pour 158 millions de dollars, ce qui a accru sa capacité de stockage de 2,2 millions de barils pour une capacité potentielle de 45 millions de barils.

En savoir plus sur:

Nos partenaires