Le top 5 actions de Leleux AB

25/08/15 à 14:49 - Mise à jour à 14:49

Source: Moneytalk

Le courtier belge dresse une sélection de 5 actions européennes fortement axée sur les secteurs bancaire et pharmaceutique.

Le top 5 actions de Leleux AB

/ © Reuters

Deutsche Bank

Les revenus générés par les métiers CIB (Corparate & Investment Bank : 50% des revenus du groupe) évoluent généralement en fonction de 3 variables : la volatilité / les volumes / la direction des marchés (c'est-à-dire la confiance des investisseurs). Lorsque l'on se penche sur ces 3 grandes variables, nous pouvons estimer que la performance opérationnelle des activités CIB devrait rester bien orientée au cours des prochains mois. L'arrivée récente du nouveau CEO, M. Cryan (ancien CFO d'UBS), ainsi que le nouveau plan stratégique à horizon 2020 sont favorables au dossier. Au regard des anticipations de croissance bénéficiaire, la sous-évaluation actuelle est de 12%.

Société Générale

Comme titré lors de notre très récente analyse fondamentale, "Les voyants sont toujours au vert !". Les résultats publiés au T2/S1 sont supérieurs aux attentes et en ligne avec le plan stratégique 2014-2016. Les tendances observées sur chacun des métiers de Société Générale sont en ligne avec le cycle économique dans lequel nous nous situons. Au niveau des ratios techniques, là encore, tout est au beau fixe : le coût du risque est en baisse (=> impact favorable sur le bénéfice final) et le coefficient d'exploitation recule (=> amélioration de la rentabilité opérationnelle). Au niveau de la valorisation, le potentiel d'appréciation est estimé à 12%.

Atos

Suite à l'acquisition en 2014 des entreprises Bull et Xerox IT, le groupe Atos s'est renforcé d'une part dans les activités des services Cloud (position de leader en Europe de l'Ouest), des serveurs haute performance, et dans la cyber-sécurité, et d'autre part a renforcé sa présence aux États-Unis (un marché très porteur). La direction du groupe attend une accélération de la croissance en fin d'année. En termes de valorisation, la valeur intrinsèque théorique se situe à plus de 83 EUR soit une sous-évaluation de 18% par rapport au cours actuel. Pour terminer, l'on soulignera que la bonne orientation des perspectives permet d'expliquer pourquoi le titre se comporte mieux que les indices européens cet été.

Tubize

Au premier semestre, les résultats du groupe UCB ont été à la hauteur des espérances : les 3 produits phares du groupe (Cimzia, Vimpat et Neupro) ont enregistré une croissance des revenus au-dessus des attentes à +3%, +12% et +10% respectivement. Dans la mesure où la décote de Tubize (monoholding d'UCB) est importante, nous préférons être investi sur le titre Tubize.

Sanofi

A l'instar de l'ensemble du secteur de la santé, les performances commerciales sont au rendez-vous et il n'est pas impossible que les objectifs du groupe soient relevés d'ici la fin de l'année. En outre, avec 35% des revenus générés outre-Atlantique, la baisse de l'euro face au dollar amplifie mécaniquement le bénéfice par action du groupe. Comme étayé lors de notre dernière analyse sectorielle sur les pharmaceutiques, le segment du Diabète (30% de l'excédent brut d'exploitation de Sanofi) fait partie des segments "qui sont/seront sources de croissance dans un futur proche". L'exercice de valorisation conclut que le titre Sanofi est plutôt bon marché, la sous-évaluation actuelle est de près de 15% par rapport à la valeur intrinsèque théorique.

Nos partenaires