Le top cinq de Société Générale PB

01/06/15 à 11:21 - Mise à jour à 11:21

Source: Moneytalk

Kristof De Graeve, Equity Expert chez Société Générale Private Banking, a sélectionné cinq titres connus des investisseurs mais plutôt délaissés par les marchés ces derniers temps.

Le top cinq de Société Générale PB

Cofinimmo

Cette société immobilière réglementée (SIR) se concentre sur les bureaux et l'immobilier dans le secteur des soins, essentiellement en Belgique, mais aussi en France, aux Pays-Bas et en Allemagne. Elle a récemment réalisé une augmentation de capital de 285 millions d'euros. Ces moyens seront consacrés au financement du programme d'investissement pour les années 2015-2017. La valeur réelle du portefeuille immobilier est évaluée à 3,2 milliards d'euros. La part de l'immobilier dans le secteur des soins est appelée à croître, ce qui devrait assurer un cash-flow stable. Nous sommes sous le charme de la stratégie de Cofinimmo et de l'attractivité du rendement de son dividende.

KPN

Adulé, puis déchu. Tel est le sort du secteur des télécoms et donc aussi de l'opérateur néerlandais KPN. Dans un environnement soumis à une concurrence féroce et où la guerre des prix fait rage, le portefeuille a fait l'objet d'un rééquilibrage (cessions de E-Plus et de Base), l'endettement et les coûts ont été réduits. Cela doit permettre au groupe de présenter une croissance significative de sa marge bénéficiaire et de maximiser les flux de trésorerie avec, à la clé, une forte augmentation du dividende.

Samsung Electronics

Les smartphones ont le vent en poupe et les consommateurs marquent leur préférence pour les modèles plus chers, même sur les marchés émergents. L'entreprise coréenne Samsung Electronics est bien placée pour en profiter. Le nouveau Galaxy S6 devrait devenir le modèle le plus vendu de Samsung et avoir un impact positif significatif sur le chiffre d'affaires et le bénéfice du deuxième trimestre. Ce dernier devrait également voir une amélioration du rapport entre l'offre et la demande sur le marché des DRAMS. Lors de la publication de chiffres meilleurs qu'attendus pour le premier trimestre, la direction a fait preuve d'optimisme pour le reste de l'année.

Dufry

L'entreprise suisse Dufry exploite plus de 1.650 magasins dans les aéroports, les ports, les sites touristiques et sur les bateaux de croisière. Le groupe est dirigé dans une optique de croissance organique complétée par de nouvelles concessions et des acquisitions. Une offre a récemment été lancée sur le groupe italien World Duty Free. Cette acquisition devrait se traduire par un meilleur positionnement sur le marché et d'importantes synergies. La reprise sera partiellement financée par une augmentation de capital, qui préserve la solidité du bilan. En 2014, Dufry a également repris l'entreprise suisse Nuance. Cette intégration se déroule sans faille. Les résultats du premier trimestre n'ont pas étincelé, mais le marché s'intéressera à la poursuite de l'intégration de Nuance et à l'offre sur WDF.

Mitsubishi UFJ Financial Group

La direction du groupe japonais de services financiers Mitsubishi UFJ Financial présentera prochainement un nouveau plan stratégique. Des mesures visant à accroître le rendement pour l'actionnaire devraient y figurer en bonne place. On attend du groupe qu'il mette l'accent sur l'augmentation du rendement sur fonds propres plutôt que sur l'expansion. La direction a d'ores et déjà indiqué que les dividendes seraient fonction de la capacité bénéficiaire sous-jacente, ce qui suggère que le taux de distribution ne changera pas. La structure forte du capital laisse également une grande latitude au rachat d'actions propres.

Nos partenaires