Le Warren Buffett belge

23/12/15 à 22:10 - Mise à jour à 22:09

Source: Moneytalk

En fusionnant Picanol et Tessenderlo, Luc Tack replonge les investisseurs dans l'ère des conglomérats, non sans présenter d'importantes similitudes avec le maître incontesté de ce type de groupe tentaculaire : Warren Buffett.

Le Warren Buffett belge

Luc Tack (Picanol) © DR

Structures du 20e siècle

En rapprochant le leader mondial des métiers à tisser et le groupe chimique, Luc Tack prend le contrepied parfait de la tendance actuelle privilégiant la spécialisation y compris pour des géants comme Sanofi (vente de la division santé animale) ou Philips (scission du pôle éclairage). Le principal objectif poursuivi par la création de Picanol Tessenderlo Group est de créer un ensemble plus solide, les deux entreprises présentant une forte dépendance à des cycles d'activité différents. Structurellement, Luc Tack vise également à renforcer chaque activité afin de profiter au mieux des pics conjoncturels et de limiter l'impact des creux avec des résultats déjà probants depuis 2009 chez Picanol et un début prometteur chez Tessenderlo dont il a pris le contrôle en 2013. À noter que Picanol Tessenderlo Group sera détenu majoritairement par une holding de contrôle cotée Picanobel.

Rentabilité, optimisme et peu de dettes

Une structure de conglomérat toute droit sortie des années 80, une décennie particulière prospère pour Berkshire Hathaway. Le conglomérat de Warren Buffett présente un autre point commun avec Picanobel : des racines ancrées dans le monde du textile. Stratégiquement, les ressemblances sont encore plus évidentes. L'oracle d'Omaha n'a ainsi jamais hésité à combiner des activités complétement disparates (allant des friandises à l'assurance en passant par l'énergie ou l'industrie) ne figurant pas parmi les chouchous des marchés. L'entrepreneur belge et l'oracle d'Omaha ont la même capacité à améliorer la rentabilité de leurs entreprises sans multiplier les plans de restructuration. Le Belge et l'Américain partagent le même optimisme quant à l'état et à l'évolution de l'économie de leur pays. Enfin, les deux entrepreneurs se montrent prudents dans l'utilisation du crédit, une donnée importante tant l'abus de dettes a historiquement coûté très à de nombreux grands groupes. Picanobel gardera ainsi près de 50 millions en cash au cas où...

Nos partenaires