Léger repli avant Wall Street

15/04/14 à 12:37 - Mise à jour à 12:37

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes reculaient à la mi-séance, ne parvenant pas à consolider leurs gains de la veille avant une série de résultats d'entreprise de premier plan cette après-midi et ce soir aux États-Unis.

Léger repli avant Wall Street

© REUTERS

Au niveau économique, la Chine a annoncé un nouveau ralentissement de la croissance de sa masse monétaire, signe du coup de frein conjoncturel. En Allemagne, l'indice ZEW mesurant la confiance des investisseurs et analystes dans les perspectives économiques a reculé pour le 4e mois consécutif.

Europe : L'Oréal - Nestlé

L'Oréal progressait malgré des chiffres de vente inférieurs aux attentes, sa croissance organique ayant plafonné à 3,5% au premier trimestre contre un consensus de 4%. Le leader mondial des cosmétiques a toutefois promis une accélération de ses ventes dès ce printemps.

À Zurich, Nestlé n'était pas pénalisé par un nouveau ralentissement de sa croissance organique à 4,2% au premier trimestre, en ligne avec le consensus mais au plus bas depuis 2009.

Europe : Diageo

À Londres, Diageo reculait après avoir annoncé une offre de 1,9 milliard de dollars destinée à relever sa participation dans United Spirits de 29% à 55%. L'offre valorise le spécialiste indien des spiritueux à 39 fois son résultat ebitda.

Bruxelles : UCB - Solvay

À Bruxelles, UCB se distinguait à la mi-séance.

Solvay profitait d'informations de l'agence Reuters selon lesquelles, la Commission européenne donnera son feu vert la création d'une co-entreprise dans le PVC entre Solvay et Ineos.

Bruxelles : Melexis - ThromboGenics

Hors indice, ThromboGenics connaissait une séance volatile alors que la société a répondu aux rumeurs de reprise de la veille en indiquant que son évaluation stratégique était à un stade préliminaire.

Melexis était de nouveau victime de prises de bénéfices.

États-Unis : tendance

Les marchés américains ont clôturé en nette hausse ce lundi, les investisseurs se montrant rassurés par l'évolution des ventes en détail en mars aux États-Unis, la hausse de 1,1% étant supérieure aux attentes.

Nos partenaires