Légère hausse à la clôture

22/05/14 à 23:44 - Mise à jour à 23:44

Source: Moneytalk

Les marchés européens ont connu une séance mitigée à l'image des indicateurs économiques du jour en Asie, en Europe et aux États-Unis.

Légère hausse à la clôture

© REUTERS

En Chine et au Japon, l'indicateur d'activité manufacturière est en progrès en mai mais reste sous la barrière des 50, signalant toujours un ralentissement. En zone euro, les services allemands constituent la seule embellie, l'indicateur manufacturier ayant chuté de 53,4 à 52,5 pour l'ensemble de la zone alors que la France a rechuté sous 50.

Europe : SAB Miller

Le numéro 2 mondial de la bière a fait un peu mieux que prévu au cours de l'exercice écoulé avec une hausse de 1,2% de son résultat ebitda à 6,45 milliards de dollars. SAB Miller a également annoncé un programme de réduction de ses coûts de 500 millions de dollars d'ici 2018, ce qui a dopé le titre.

Europe : Logitech International - Royal Mail

Logitech a chuté à la suite du report de la publication de son rapport annuel en raison d'une enquête sur ses pratiques comptables.

Royal Mail a sombré, les résultats du groupe postal britannique ayant largement déçu avec un bénéfice de 363 millions de livres sur l'exercice 2013-2014 contre un consensus de 406 millions.

Bruxelles : GDF Suez - Solvay

GDF Suez s'est distingué grâce aux analystes de Morgan Stanley qui ont relevé leur conseil à surpondérer et leur objectif de cours à 22 euros.

Solvay est par contre resté à la traîne.

Bruxelles : GIMV - Nyrstar

Hors indice, GIMV a clôturé en légère hausse alors que la holding a maintenu son dividende à 2,45 euros bruts par action pour son exercice 2013-2014 malgré la chute de son résultat net qui se caractérise par une forte volatilité au gré des plus-values.

Nyrstar a rebondi après une semaine particulièrement pénible pour le titre.

États-Unis : tendance

Les marchés américains évoluaient en légère hausse grâce au redressement de 1,3% des ventes de logements anciens en avril aux États-Unis, ce qui éclipsait le net rebond des inscriptions hebdomadaires au chômage.

États-Unis : Sears

Le distributeur reculait à la mi-séance sur fond de trimestriels décevants, sa perte nette s'étant creusée à 402 millions de dollars alors que son chiffre d'affaires a chuté de 6,8%.

Nos partenaires