Les banques en soutien

13/01/14 à 12:41 - Mise à jour à 12:41

Source: Moneytalk

Les marchés européens progressaient en première partie de séance grâce notamment au secteur bancaire qui se distinguait après que le Comité de Bâle a proposé d'assouplir les ratios de levier et de liquidité dans le cadre des nouvelles normes Bâle 3 en cours d'implémentation.

Les banques en soutien

À noter que le prix du nickel évoluait en hausse à la suite de la limitation des exportations décidée par l'Indonésie, ce qui profitait également aux autres métaux.

Europe : Alcatel-Lucent

L'équipementier télécoms français profitait de rumeurs concernant la possible vente de sa division Entreprise. Plusieurs acquéreurs potentiels seraient intéressés par ces activités évaluées à 250 millions. Cette cession cadrerait avec la stratégie d'Alcatel-Lucent de recentrage sur les technologies IP et le très haut débit.

Europe : Suedzucker - Continental

À Francfort, Suedzucker s'envolait après la publication des chiffres du troisième trimestre de son exercice qui se clôture fin février. Le premier producteur de sucre européen a livré des chiffres supérieurs aux attentes malgré la chute de 28% de son bénéfice opérationnel à 183 millions.

Continental a fait mieux que prévu en 2013 avec une hausse de plus d'un pour cent de son chiffre d'affaires malgré les taux de change et une marge opérationnelle de 11,2%. Pour 2014, le deuxième équipementier automobile européen table sur une croissance de 5%.

Bruxelles : KBC - UCB

Au sein du Bel 20, KBC se distinguait à l'image de l'ensemble des valeurs bancaires.

UCB était par contre victime de prises de bénéfices à la mi-séance.

Bruxelles : Cardio3 Biosciences - Galápagos

Hors indice, Cardio3 Biosciences souffrait du même mal après son bond de 80% la semaine dernière.

Galápagos progressait à la suite de l'obtention d'un subside de 2,9 millions des pouvoirs publics flamands pour ses recherches sur un traitement expérimental de la mucoviscidose.

États-Unis : tendance

Les marchés américains ont clôturé proches de l'équilibre vendredi malgré le rapport sur l'emploi très largement inférieur aux attentes avec 74 000 créations d'emplois en décembre contre un consensus de 197 000.

Nos partenaires