Les bases branlantes d'ASML

10/11/14 à 14:27 - Mise à jour à 14:27

Source: Moneytalk

Le leader mondial des outils de lithographie destinés à la fabrication des semiconducteurs évolue à des niveaux record en Bourse mais fait pourtant face à des perspectives extrêmement incertaines.

Les bases branlantes d'ASML

Retournement du marché

Microchip Technology a tiré la sonnette d'alarma début octobre : le marché des semiconducteurs est au bord d'un retournement baissier en raison d'une faible conjoncture mondiale. Depuis STmicroelectronics a également livré des prévisions décevantes tablant sur un recul de 3,5% de ses ventes au cours des trois derniers mois de l'année. Si ses clients se portent moins bien, ASML peinera évidemment à écouler ses équipements.

L'échec de l'EUV

ASML est connu pour son leadership dans l'ultraviolet extrême (EUV), une technique révolutionnaire de production de semiconducteurs. Le groupe accumule toutefois les retards depuis 5 ans. Les premières livraisons ont été effectuées à perte et avec l'obligation d'améliorer les cadences de production. Le groupe néerlandais espère tripler la cadence d'ici 2016 à 1500 wafers par jour (un minimum pour une production en série), ce qui demeurait toutefois trois fois moindre que la lithographie actuelle. On constate de plus que les fabricants continuent à réduire l'épaisseur de gravure (augmentant les performances et réduisant la consommation et la taille) sans EUV et surtout, que de nouvelles technologies émergent.

Baisse du yen

L'important recul du yen risque d'affecter la position concurrentielle d'ASML, ses deux principaux concurrents étant les japonais Canon et Nikon.

En savoir plus sur:

Nos partenaires