Les Bourses accentuent leurs pertes

14/04/14 à 12:50 - Mise à jour à 12:50

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes baissaient à la mi-séance, affectées par la nouvelle chute de Wall Street vendredi ainsi que par le regain des tensions en Ukraine.

Les Bourses accentuent leurs pertes

© REUTERS

Au niveau économique, la production industrielle a comme prévu rebondi de 0,2% en février.

Europe : Peugeot

Le deuxième constructeur automobile européen chutait après la présentation de son plan stratégique baptisé "Back in the race" et visant un retour à une marge opérationnelle de 2% en 2018 pour sa division automobile après les pertes des dernières années. Concrètement, DS sera développée en tant en tant que marque premium à part entière, le nombre de modèles sera drastiquement réduit pour l'ensemble du groupe et de nouveaux investissements seront consentis en Chine.

Europe : Symrise - Kuehne & Nagel

À Francfort, Symrise chutait alors qu'il va racheter le groupe Diana, spécialiste français des arômes et additifs pour l'alimentation animale, pour 1,3 milliard.

À Zurich, Kuehne & Nagel chutait alors que le spécialiste de la logistique a publié des résultats trimestriels inférieurs aux attentes, ses ventes ayant reculé de 1,3% à 4,1 milliards de franc suisses. Son bénéfice opérationnel a atteint 190 million contre un consensus de 192 millions.

Bruxelles : AB InBev - KBC

À Bruxelles, AB InBev se distinguait alors que Mirabaud Securities a relevé son objectif de cours de 75 à 80 euros.

KBC fermait par contre la marche.

Bruxelles : Option - ThromboGenics

Hors indice, Option s'envolait après avoir annoncé la levée de 12 millions via un placement privé d'obligations convertibles. À noter que Marc Coucke a participé à cette levée de fonds.

ThromboGenics était à la peine à l'image de l'ensemble des biotechs affectées par la chute du secteur à Wall Street ainsi que par la faillite de Cytos, biotech suisse.

États-Unis : tendance

Les marchés américains ont clôturé en nette baisse malgré la hausse de l'indice de confiance du consommateur américain de l'Université du Michigan à 81,6, plus haut niveau depuis juillet.

Nos partenaires