Les Bourses broient du noir

21/02/13 à 17:17 - Mise à jour à 17:17

Source: Moneytalk

Jeudi noir pour les Bourses européennes qui se sont nettement contractées après plusieurs séances hésitantes et une série d'indicateurs décevants.

Les Bourses broient du noir

© Getty Images/iStockphoto

En matinée, la publication d'indices PMI décevants pour la zone euro a douché les espoirs d'une reprise rapide de l'activité économique tandis que le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed fait craindre une réduction du soutien de cette dernière au crédit et à l'activité.

Dans l'après-midi, c'était au tour d'indicateurs US de déprimer les marchés. Ainsi, les nouvelles inscriptions au chômage ont rebondi aux Etats-Unis après deux semaines de baisse, selon des chiffres publiés jeudi à Washington par le département du Travail. Le ministère indique que 362.000 demandes d'allocations de chômage ont été déposées dans le pays du 10 au 16 février, soit 5,8% de plus que la semaine précédente, en données corrigées des variations saisonnières.

Enfin, la baisse de l'activité manufacturière de la région de Philadelphie s'est intensifiée en février et affiche un nouveau recul alors que les prévisions tablaient sur une progression.

Europe : Allianz - Axa

Les deux premiers assureurs européens ont publié des chiffres contrastés. Le leader allemand a fait été d'un bénéfice net plus que doublé au quatrième trimestre à 1,22 milliard d'euros, mieux que le consensus de 1,15 milliard. Allianz prévoit toutefois que son bénéfice opérationnel reculera cette année de 9,5 à 9,2 milliards.

Axa a pour sa part fait état d'un bénéfice net annuel de 4,2 milliards, en baisse de 4% par rapport à 2011 mais en hausse de 44% hors éléments non récurrents. Les analystes espéraient toutefois un profit net de 4,5 milliards.

Europe : Schneider - Swiss

En France toujours, Schneider Electric a fait un peu mieux que prévu l'année dernière avec un bénéfice net en hausse de 3% à 1,84 milliard d'euros. Le leader mondial de l'équipement électrique basse et moyenne tension a également prévu de renouer avec la croissance organique cette année grâce aux pays émergents.

À Zurich, le réassureur Swiss Re a annoncé le versement d'un dividende extraordinaire de 4 francs suisses par action en sus du coupon annuel de 3,50 francs suisses.

Bruxelles : Befimmo-Telenet

Les sicafis limitaient la casse ce jeudi sans toutefois parvenir à se maintenir en positif tout au long de la séance.

Seule Telenet fini la séance dans le vert dans le Bel 20.

Bruxelles : EVS - Kinepolis

Hors indice, EVS a publié des chiffres annuels record avec une hausse de 29% de ses ventes à 137,9 millions d'euros et de 30% de son bénéfice par action à 3,10 euros. La société liégeoise a également dévoilé une nouvelle stratégie basée sur la maximalisation de l'exploitation de ses points forts.

Kinepolis va pour sa part de nouveau gâter ses actionnaires. L'exploitant de complexes cinématographiques a en effet décidé de relever son dividende annuel de 31% à 2,36 euros bruts par action malgré la légère baisse de son bénéfice net.

Etats-Unis

Wall Street a ouvert en baisse jeudi, échaudée par un rebond plus fort que prévu des nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis et nerveuse à l'idée d'une modification prématurée de la politique monétaire américaine.

Les minutes de la Fed ont révélé qu'un nombre important de ses dirigeants s'inquiétaient du cap actuel de la politique monétaire de l'institution, ce qui pourrait la contraindre à diminuer plus tôt que prévu son soutien à la reprise économique du pays. Actuellement, le concours financier de la Fed passe notamment par des rachats d'actifs à hauteur de 85 milliards de dollars par mois.

Nos partenaires