Les Bourses craquent

23/05/13 à 12:03 - Mise à jour à 12:03

Source: Moneytalk

La perspective d'un arrêt des injections de liquidités de la Fed dans l'économie US a jeté un froid sur les marchés.

Les Bourses craquent

© REUTERS

Les principales Bourses européennes étaient en net replis, plombées par la crainte d'une diminution prochaine des achats d'actifs de la Réserve fédérale américaine et par un indicateur chinois nettement inférieur aux attentes.

L'indice PMI flash HSBC des directeurs d'achats en Chine est revenu à 49,6 pour mai, son premier passage en sept mois sous le seuil de 50 séparant contraction et expansion de l'activité. Ce chiffre a servi de détonateur à un spectaculaire retournement de la Bourse de Tokyo qui finit la séance sur un plongeon de 7,32%, sa plus forte baisse en pourcentage depuis deux ans.

Les investisseurs craignent surtout de voir la Réserve fédérale américaine engager prochainement son désengagement progressif de sa politique d'assouplissement quantitatif (QE) en réduisant le montant de ses achats d'actifs mensuels.

Europe : Deutsche Bank - BNP Paribas

Aux actions, les valeurs financières étaient les grandes perdantes de la matinée, alors que les investisseurs voient dans l'allocution de Ben Bernanke des indices d'un prochain ralentissement des largesses de la Fed.

Europe : Areva - Lloyds Banking Group

A Paris, Areva était en net recul. Le groupe français a indiqué que sa mine d'uranium nigérienne de Somaïr, qui concentre un peu moins du tiers de sa production de métal, a fait l'objet d'une " attaque terroriste " ce matin.

A Londres, Lloyds Banking Group était en forte baisse alors que des rumeurs de marché font état du placement sur le marché de 8,7 milliards de dollars de prêts immobiliers US.

Bruxelles : Elia - Delta Lloyd

A la Bourse de Bruxelles, le Bel 20 était drapé de rouge. Pas une seule action n'arrivait à tirer son épingle du jeu dans cette phase de correction boursière globale. La plus forte baisse de la matinée est celle de Delta Lloyd. Elia, tout comme les actions défensives en général, affichait un revers moins important.

Bruxelles : IBA - GIMV

Hors indice, IBA évoluait à contre-courant de la tendance en prenant quelques points. Le spécialiste belge de la protonthérapie a annoncé que la région Wallonne allait participer à l'ouverture d'un centre de prothontérapie en Wallonie.

La société d'investissements, GIMV suivait par contre la tendance malgré la présentation de bons chiffres au terme de son exercice 2012-2013. Le groupe affiche un bénéfice net de 32,7 millions d'euros et va distribuer un dividende de 1,84 euro net.

Etats-Unis

Wall Street a terminé en net recul mercredi, le marché s'inquiétant de messages contrastés sur un possible ralentissement des mesures exceptionnelles de soutien à l'économie de la Réserve fédérale américaine (Fed): le Dow Jones a perdu 0,52% et le Nasdaq 1,11%.

Le Président de la Fed, Ben Bernanke a, lors de son allocution d'hier, rassuré les investisseurs dans un premier temps en déclarant qu'un resserrement " prématuré " de la politique monétaire risquerait " de ralentir ou d'arrêter la reprise " économique. Mais ensuite, interrogé par les élus américains, le Président de la Fed a toutefois estimé que " la Fed pourrait envisager de ralentir son soutien au cours de l'une des prochaines réunions de la Fed, c'est-à-dire certainement en septembre, si la conjoncture économique continuait à s'améliorer ".

Nos partenaires