Les Bourses européennes font fi de l'Italie

27/02/13 à 16:33 - Mise à jour à 16:33

Source: Moneytalk

Les marchés ont préféré se concentrer sur les propos rassurants du Président de la Fed et le maintien des mesures de soutien à l'économie US.

Les Bourses européennes font fi de l'Italie

© REUTERS

Les Bourses européennes ont pris de l'assurance dans l'après-midi après une matinée mitigée, et finissent la séance en nette hausse. L'ouverture positive de Wall Street avant une nouvelle allocution de Ben Bernanke, Président de la Fed, a fini de dérider des marchés européens toujours sous le choc de l'issue des élections italiennes.

Europe : EADS - Bouygues

Aux actions, les résultats 2012 d'entreprises européennes étaient encore nombreux ce mercredi.

EADS était en hausse après avoir annoncé anticiper une nouvelle amélioration de sa rentabilité en 2013 portée par des livraisons record de sa filiale Airbus, le programme du futur long-courrier A350 demeurant le seul risque potentiel majeur du groupe européen d'aérospatiale et de défense.

Bouygues a pour sa part annoncé s'attendre à dégager un chiffre d'affaires quasiment stable cette année après une croissance supérieure aux attentes du groupe en 2012, grâce à la bonne tenue des activités BTP qui devraient compenser les difficultés persistantes de la branche télécoms depuis l'arrivée de Free sur le marché.

Europe : Swiss Life - Holcim

Par ailleurs, les résultats de Swiss Life n'ont pas plus au marché, et pour cause. Le bénéfice net de Swiss Life a chuté de 85% en 2012, une lourde dépréciation sur sa filiale allemande de conseil ayant grevé un solide résultat des investissements.

Toujours dans le créneau des résultats, Holcim a déclaré mercredi qu'il anticipait une hausse des ventes de ciment en 2013, tirées par la demande en Amérique du Nord, en Amérique latine et en Asie, ce qui compenserait la faiblesse du marché européen. Le groupe a néanmoins publié une perte nette supérieure au consensus au quatrième trimestre, ce qui pénalisait l'action en matinée. de l

Bruxelles :D'Ieteren - UCB

A la Bourse de Bruxelles, les résultats d'entreprises de premier ordre étaient également légion.

D'Ieteren a pour sa part présenté des chiffres en net replis au terme de 2012, avec une contraction de 33% de son résultat courant avant impôts à 203 millions d'euros. Le spécialiste du marché automobile met ces piètres performances sur le compte d'un hivers trop doux en 2012 et d'un marché automobile en déclin. Le marché sanctionne sévèrement ces chiffres peu reluisants.

A contrario, UCB a convaincu le marché avec des chiffres légèrement supérieurs aux attentes. Son chiffre d'affaires est en hausse de 7% par rapport à 2011 et son résultat, net progresse de 6% sur l'année 2012.

Bruxelles : Ablynx-ABInbev

Toujours dans l'indice, ABInbev a quelque peu déçu avec des volumes en recul et un résultat en baisse en 2012. Mais le groupe est confiant pour l'année en cours ce qui permet à l'action de terminer la séance en territoire positif.

Hors indice, Ablynx fait partie des gagnants du jour après la présentation de résultats en nette amélioration. Le chiffre d'affaires du groupe biotechnologique a progressé de 22% d'une année à l'autre en 2012. Même si le groupe affiche toujours une perte de 28,5 millions d'euros, elle est en nette diminution par rapport à 2011 (-35%).

Etats-Unis

Wall Street évoluait en légère hausse mercredi, digérant un chiffre contrasté sur les commandes de biens durables aux Etats-Unis et prudente avant une nouvelle audition du président de la Réserve fédérale américaine (Fed) devant des élus.

Après cinq moins consécutifs de hausse, les commandes de biens durables ont chuté, plus que prévu aux Etats-Unis en janvier, entraînées par l'effondrement de celles destinées au secteur aéronautique.

Nos partenaires