Les Bourses européennes reprenent leur souffle

25/04/13 à 10:34 - Mise à jour à 10:34

Source: Moneytalk

Après deux séances de hausses les Bourses européennes plient sous les prises de bénéfices.

Les Bourses européennes reprenent leur souffle

© REUTERS

Les principales Bourses européennes reprenaient leur souffle ce jeudi matin après deux séances de nette progression, et des chiffres du chômage en Espagne soulignant une fois de plus la gravité de la crise que traverse l'Europe.

Le seuil historique des 27% de chômeurs a été atteint en Espagne qui semble de plus en plus s'enliser dans cette crise sans fin.

Sur le front des entreprises, les résultats sont nombreux ce jeudi et malheureusement les déceptions se multiplient.

Europe : Santander - AstraZeneca

Aux actions, les résultats d'entreprises publiés en Europe ce jeudi sont donc légion.

Ainsi, Santander, la première banque de la zone euro, a publié jeudi un bénéfice net trimestriel inférieur aux attentes et en baisse de 25,9%, pénalisé entre autres par la dégradation de sa rentabilité en Amérique latine et au Royaume-Uni.

Egalement dans le registre des déceptions, le chiffre d'affaires d'AstraZeneca a baissé de 13% au premier trimestre, soit plus que prévu, affecté par des médicaments tombés dans le domaine public.

Europe : Volvo - KPN

Par ailleurs, Volvo a également présentés des chiffres peu reluisant pour le premier trimestre avec des ventes revenues au seuil critique de 2008-2009 ; mais le groupe s'est voulu résolument positif en soulignant une hausse inattendue de ses prises de commandes dans des marchés clés semblant sortir du marasme.

A Amsterdam, l'action KPN était littéralement en chute libre après l'annonce d'une augmentation de capital de 3 milliards d'euros afin de financer des investissements couteux. L'augmentation de capital se fera à 1,06 euros par action avec un bon de souscription de deux actions nouvelles pour une ancienne.

Bruxelles : GDF-Suez - Bekaert

A la Bourse de Bruxelles, GDF-Suez est le grand perdant de la matinée. Pas de panique toutefois, le groupe cote simplement ex-coupon ce qui explique ce revers passager.

A contrario, le grand gagnant de la matinée est Bekaert qui s'affichait en tête du Bel 20.

Bruxelles : UCB - Galapagos

Toujours dans l'indice, UCB accusait le coup après la présentation de chiffres inférieurs aux attentes du marché. Les chiffres ne sont toutefois pas mauvais avec une croissance de 24% des ventes du Cimzia, Vimpat et Neupro, mais le marché tablait sur une progression de plus de 40% des ventes de ces trois médicaments vedettes.

Hors indice, Galapagos faisait triste mine au lendemain d'un placement privé d'actions. Par ce biais le groupe biotechnologique a pu lever 54 millions d'euros afin de financer ses activités.

Etats-Unis

Wall Street a fini sans direction mercredi, digérant une salve de résultats d'entreprises contrastés et un indicateur décevant, l'indice Nasdaq évoluant au gré de la performance boursière décousue d'Apple: il a grappillé 0,01% tandis que le Dow Jones a glissé de 0,29%.

L'évolution du titre du géant Apple était pour le moins erratique. Au lendemain de la publication de ses résultats, le groupe a signé une séance en dents de scie, perdant tout à tour plus de 3% avant de gagner plus de 2% pour finir en légère baisse de -0,16% à 405,26 dollars. Le groupe a annoncé qu'il reverserait 100 milliards de dollars de liquidités à ses actionnaires d'ici fin 2015, ce qui était de nature à soutenir le titre. Mais des prévisions décevantes sur le chiffre d'affaires et l'annonce d'un bénéfice net en recul pour la première fois en dix ans ont freiné les ardeurs des courtiers.

Nos partenaires