Les Bourses résistent malgré des indicateurs US négatifs

16/05/13 à 17:00 - Mise à jour à 17:00

Source: Moneytalk

Les indices boursiers européennes semblent garder leur calme alors que les derniers indicateurs conjoncturels américains sont loin d'être réjouissants.

Les Bourses résistent malgré des indicateurs US négatifs

© REUTERS

Les principales Bourses européennes étaient en légère baisse ce jeudi, après avoir atteint des records de cinq ans la veille. Les indices européens étaient également refroidis par une volée d'indicateurs peu rassurants provenant des Etats-Unis. Les chiffres de l'emploi US entre autre sont ressortis au-dessus des attentes.

Europe : CNP - Zurich Insurance Group

Le secteur financier et plus particulièrement celui des assurances était sous les feux des projecteurs alors que les résultats publiés ce jours sont légions.

Ainsi, le groupe d'assurances CNP a revu à la hausse l'impact de la crise chypriote sur ses comptes ce qui n'est pas du meilleur effet sur ses chiffres et du coup son cours boursier s'en ressent.

De même, Zurich Insurance Group cédait du terrain après avoir publié un bénéfice trimestriel en baisse, la diminution des reprises de réserves ayant occulté l'impact favorable du recul des catastrophes naturelles.

Europe : Richemont - LVMH

Dans le secteur du luxe, Richemont évoluait à contre-courant de la tendance après l'annonce d'une hausse du dividende et d'une accélération de la croissance de ses ventes en avril de 12%.

Tout le secteur du luxe profitait de cette bonne nouvelle à l'image de PPR et de LVMH à Paris.

Bruxelles : KBC - Solvay

A la Bourse de Bruxelles, KBC était de loin en tête des hausses dans l'indice Bel 20. Le groupe a présenté de bons chiffres pour le premiers trimestre : son bénéfice est en progression à 520 millions d'euros et son programme de désinvestissement se poursuit normalement. Un trimestre sans mauvaise surprise donc pour KBC.

Les plus fortes baisses de la séance sont à mettre à l'actif des actions les plus cycliques du Bel 20, à l'image d'Umicore ou de Solvay.

Bruxelles : EVS - Tessenderlo

Hors indice, EVS avait le sourire après avoir présenté des chiffres de bonnes factures pour le premier trimestre de 2013. Ses ventes ont progressé de 9,2% et son bénéfice par action de 15,1% sur la période.

A contrario, Tessenderlo faisait la grimace avec un chiffre d'affaires en recul de 3,8% principalement à cause de conditions climatiques difficiles pour sa branche située en Arizona aux Etats-Unis.

Etats-Unis

La Bourse de New York évoluait proche de l'équilibre jeudi à l'ouverture après la publication de données décevantes sur l'économie américaine.

Les nouvelles inscriptions au chômage ont ainsi montré une hausse marquée la semaine dernière aux Etats-Unis (+9,75%), supérieure à la prévision médiane des analystes. Les mises en chantier de logements aux Etats-Unis ont quant à elles chuté de 16,5% en avril après deux mois consécutifs de hausse, accusant leur plus forte baisse depuis février 2011. Et, les prix à la consommation, entraînés par la baisse des prix de l'essence, ont poursuivi leur recul en avril accusant un retrait de -0,4%.

Nos partenaires