Les Bourses se redressent en fin de séance

27/06/13 à 16:25 - Mise à jour à 16:25

Source: Moneytalk

L'ouverture positive de Wall Street permet aux Bourses européennes de redresser la barre en fin de séance.

Les Bourses se redressent en fin de séance

© Getty Images/iStockphoto

Les principales Bourses européennes étaient en légère hausse ce jeudi après l'ouverture positive de Wall Street qui bénéficiait d'indicateurs encourageants.

Les investisseurs restaient néanmoins sur leur réserve craignant toujours un durcissement de la politique de la Réserve fédérale américaine et un asséchement du crédit en Chine.

Europe : BNP Paribas - Commerzbank

Aux actions, le secteur bancaire était nerveux après l'accord conclu à Bruxelles par les ministres des Finances de l'Union européenne sur les modalités de renflouement des banques en difficulté, qui prévoient désormais une contribution des actionnaires, des créanciers et des plus gros clients. Les banques les plus faibles étaient les plus pénalisées à l'image de Commerzbank à Francfort.

Europe : Peugeot - BASF

Egalement très chahuté ce jeudi, le secteur de la chimie pâtissait d'une révision négative du rating de poids lourds du secteur par JPMorgan.

A Paris, l'action Peugeot était en nette progression alors que la famille à la tête de Peugeot serait prête à lâcher des parts à GM, si ce dernier met la main au portefeuille pour renflouer le producteur automobile français. Aucun des deux groupes n'a toutefois confirmé cette information.

Bruxelles : Solvay - Umicore

A la Bourse de Bruxelles, Solvay était en net retrait comme ses consoeurs européennes évoluant dans le secteur chimique alors que JPMorgan a abaissé sa recommandation sur la société à " sous-pondéré ".

Umicore est toujours pénalisé par les prix déprimés des métaux précieux.

Bruxelles : Delhaize - UCB

Toujours dans l'indice, UCB et Delhaize, comme toutes les valeurs défensives d'ailleurs, tiraient leur épingle du jeu et voguaient en territoire positif.

Etats-Unis

La Bourse de New York a entamé la séance dans le vert jeudi, encouragée par de bons indicateurs aux Etats-Unis sur le front de l'emploi et des revenus des Américains.

Les nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis ont reculé pendant la troisième semaine de juin conformément aux prévisions des analystes. Le ministère a recensé le dépôt de 346.000 demandes hebdomadaires d'allocations chômage pour la semaine close le 22 juin, en baisse de 2,5% par rapport à la semaine précédente, selon des données corrigées des variations saisonnières. Les revenus des ménages ont par ailleurs augmenté de 0,5% en mai par rapport à avril, un chiffre supérieur aux attentes des analystes tandis que les dépenses de consommation sont en hausse de 0,3%, un niveau légèrement inférieur aux attentes, selon des chiffres publiés par le département du Commerce jeudi à Washington.

Nos partenaires