Les chiffres d'E.ON dopés par Gazprom

13/08/12 à 12:10 - Mise à jour à 12:10

Source: Moneytalk

Le premier groupe énergétique d'Allemagne a livré des chiffres semestriels en hausse et supérieurs aux attentes grâce notamment à la renégociation de ses contrats d'approvisionnement avec le géant russe Gazprom.

Les chiffres d'E.ON dopés par Gazprom

E.ON a bouclé le premier semestre sur un chiffre d'affaires en hausse de 23% à 65,4 milliards d'euros alors que les analystes ne prévoyaient que 61,4 milliards. Le groupe allemand a entre autres profité de la hausse des revenus de sa division trading d'énergie.

Sur six mois, l'ebitda d'E.ON a bondi de 55% à 6,7 milliards grâce à l'absence de charges non-récurrentes liées à la sortie du nucléaire en Allemagne (coût de 1,5 milliard au premier semestre 2011) et à la renégociation des contrats de fourniture de gaz à long terme avec Gazprom (bénéfice de 1,2 milliard vu l'effet rétroactif à partir du 4e trimestre 2010). Le bénéfice net sous-jacent semestriel a atteint 3,3 milliards contre à peine 933 millions il y a un an, toujours sous l'effet essentiellement des éléments non-récurrents et également grâce au programme de réduction des coûts.

E.ON a confirmé ses objectifs annuels d'un ebitda compris entre 10,4 et 11 milliards et d'un bénéfice net sous-jacent de 4,1 à 4,5 milliards. À noter que E.ON verse traditionnellement 50 à 60% de son bénéfice net sous-jacent sous forme de dividendes.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Nos partenaires