Les déboires de l'e-commerce

09/01/15 à 00:49 - Mise à jour à 00:48

Source: Moneytalk

L'introduction en Bourse réussie d'Alibaba est l'arbre qui cache de plus en plus une forêt de misère dans le commerce en ligne, plombé par une concurrence féroce réduisant les marges bénéficiaires à leur plus simple expression.

Les déboires de l'e-commerce

© iStockPhoto

Boohoo fait peur aux marchés

Boohoo.com, spécialisé dans le prêt-à-porter en ligne, a averti cette semaine que la croissance de ses ventes chuterait de 47% à 25% au second semestre de son exercice alors que sa marge ebitda (excédent brut d'exploitation) plafonnera à 10% contre un consensus de 12,5%. La société britannique épingle les importants rabais consentis par ses concurrents et l'obligeant à s'aligner. En Bourse, le titre a plongé de 42% en une séance, une déroute qui rappelle celle de son concurrent Asos qui avait averti au printemps que les profits seraient réinvestis dans des baisses de prix.

Amazon en panne de profits

Le manque de rentabilité ne se cantonne toutefois pas au prêt-à-porter. Le géant Amazon est ainsi en perte sur les 9 premiers mois de l'année, ses charges administratives et les coûts de livraison engloutissant la marge brute. En Bourse, le titre a abandonné un quart de sa valeur en un an, les investisseurs commençant à perdre patience alors que le groupe a multiplié ses ventes par 12 en 10 ans mais sans effet sur ses profits.

Un secteur à éviter

La croissance (des ventes) restant au rendez-vous, l'e-commerce continue d'attirer la concurrence de géants mondiaux comme Alibaba, des détaillants traditionnels (notamment de la part de H&M ou de Zara dans le prêt-à-porter) ou de petites entités spécialisées de plus en plus nombreuses. Cela renforce les pressions sur les prix et les marges.

En savoir plus sur:

Nos partenaires