Les immatriculations en chute libre en Europe

03/01/13 à 13:45 - Mise à jour à 13:45

Source: Moneytalk

Les ventes de voitures neuves ont continué de dégringoler en décembre en Europe avec une chute de 14,6% des immatriculations en France, un plongeon de 22,5% en Italie et un effondrement de 54,2% en Belgique.

Les immatriculations en chute libre en Europe

Outre-Quiévrain, le mois de décembre s'est inscrit dans la lignée du reste de l'année, les importants rabais offerts par les constructeurs n'ayant pas réellement convaincu les consommateurs. Sur 12 mois, les ventes de voitures neuves ont reculé de 13,9% à 1,9 million, au plus bas depuis 1997. À noter que les spécialistes du bas et moyen de gamme ont particulièrement souffert l'année dernière en raison de la disparition des primes à la casse qui avaient soutenu les ventes durant la période 2009-2011. Les replis s'échelonnent ainsi de -17,5% pour PSA Peugeot Citroën à -23,8% pour Opel. Les spécialistes du haut de gamme (Audi, BMW, Mercedes) ont par contre vu leurs ventes légèrement augmenter.

Chez nous, l'effondrement des ventes en décembre a accentué le déclin du marché en 2012 à -14,9%. La tendance est similaire à la France en termes de marques. Renault a ainsi dû abandonner sa position de co-leader du marché belge avec la marque Volkswagen en raison d'un plongeon de 25% de ses ventes. La marque au losange est désormais talonnée par Peugeot, Citroën et Opel en Belgique.

En Italie, les ventes affichent une chute de -19,9% sur 12 mois malgré une année 2011 déjà très pénible, ce qui porte le repli des immatriculations de voitures neuves sur 5 ans à 43%. À noter que contrairement à la France ou à la Belgique, les marques haut de gamme voient leurs ventes chuter dans des proportions similaires au marché, seules les marques bon marché comme Dacia ou Kia parvenant à se distinguer.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Nos partenaires