Les investisseur gardent le sourire

29/10/13 à 18:19 - Mise à jour à 18:19

Source: Moneytalk

Les marchés européens ont fini en hausse malgré une nouvelle série de chiffres décevants de la part des entreprises du vieux-continent.

Les investisseur gardent le sourire

© REUTERS

Aux États-Unis, les consommateurs n'ont plus le moral à l'image de la chute de 80,2 à 71,2 de l'indicateur de confiance et de la baisse de 0,1% des ventes au détail en octobre.

Europe : UBS - Deutsche Bank

Le secteur bancaire a connu une séance volatile mais se finissant finalement légèrement dans le vert malgré les rapports décevants de Standard Chartered, Lloyds Banking, UBS et Deutsche Bank.

La banque suisse a fait un peu mieux que prévu au trimestre écoulé mais a indiqué qu'elle atteindrait son objectif d'un rendement des fonds propres de 15% au plus tôt en 2016 au lieu de 2015.

La Deutsche Bank a publié un bénéfice net en chute de 94% à 51 millions contre un consensus de 430 millions. La banque a de nouveau dû provisionner plus d'un milliard pour le coût des scandales dans lesquels elle est impliquée dont la manipulation des taux Libor et la vente de produits structurés de crédits subprime.

Europe : Michelin - BP

À Paris, les chiffres de Michelin ont déçu. Le premier fabricant européen de pneus a vu ses ventes chuter de 5,8% à 5,1 milliards au trimestre écoulé, un recul trois fois supérieur à ce que prévoyaient les analystes.

La seule bonne surprise du jour au niveau des résultats est BP qui a publié un bénéfice ajusté de 3,7 milliards de dollars, 10% de mieux que le consensus. Le groupe pétrolier britannique a de plus relevé son dividende de 5,6% à 9,5 cents.

Bruxelles : UCB - EVS

Au sein du Bel 20, UCB s'est distingué profitant d'un rapport optimiste des analystes de Credit suisse qui ont relevé leurs prévisions de bénéfice sur la période 2013-2015.

Hors indice, EVS a fini en hausse après avoir décroché un contrat pluriannuel d'une valeur de plus de 10 millions en Asie, le deuxième plus important de son histoire.

Bruxelles :Picanol - Nyrstar

Picanol a clôturé la séance largement dans le rouge malgré la hausse de 13% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre. Le management s'est toutefois montré prudent dans ses prévisions épinglant une forte pression sur ses volumes et sur ses marges.

Nyrstar n'a pas réussi à confirmer ses gains du début de séance après avoir dévoilé les détails de son plan stratégique prévoyant des investissements de 280 millions d'euros afin d'augmenter la rentabilité de ses outils industriels.

États-Unis : tendance

Wall Street progressait malgré les indicateurs économiques décevants qui confortent plutôt les marchés étant donné que cela incitera la Fed à maintenir grandes ouvertes les vannes monétaires.

États-Unis : Apple

Apple reculait à la mi-séance. Le groupe a la pomme a limité la casse au trimestre écoulé avec un recul de 8,6% de son bénéfice à 8,26 dollars par action, mieux que le consensus, mais ses prévisions ont déçu, Apple tablant sur des marges inférieurs aux attente sporule trimestre en cours.

Nos partenaires