Les investisseurs tempèrent

28/10/13 à 17:48 - Mise à jour à 17:48

Source: Moneytalk

Les marchés européens ont clôturé en baisse sur fond de prises de bénéfices, les investisseurs attendant désormais avec impatience le verdict de la réunion de la Réserve fédérale américaine mercredi.

Les investisseurs tempèrent

© REUTERS

À noter que la séance a été marquée par l'annonce d'une nouvelle introduction en Bourse, le câblo-opérateur français Numericable souhaitant lever 652 millions.

Europe : TNT Express - Bankia

Sur les marchés d'actions, TNT Express s'est distingué à Amsterdam. Le groupe de livraison express a fait état d'une chute de 86% de son profit opérationnel au troisième trimestre s'expliquant largement par des frais de restructuration et els taux de change. TNT Express a par contre confirmé ses ambitieux objectifs 2015 avec un doublement attendu de sa rentabilité.

À Madrid, Bankia a connu une séance volatile. La banque espagnole issue de la fusion de plusieurs caisses d'épargne a confirmé son retour à la rentabilité avec un profit de 362 millions sur 9 mois contre une perte de plus de 7 milliards il y a un an.

Europe : Peugeot - Volkswagen

Le secteur automobile européen a été victime d'importantes prises de bénéfices à la suite d'un rapport des analystes de JP Morgan Chase qui ont abaissé leur conseil de surpondérer à neutre.

Bruxelles : Belgacom - GDF Suez

Au sein du Bel 20, Belgacom s'est repris après sa chute de 5% vendredi sur fond de craintes concernant son dividende.

GDF Suez est par contre resté à la traîne, les investisseurs lui préférant les groupes énergétiques moins actifs à l'international comme EDF, E.ON ou RWE.

Bruxelles : Cardio3Biosciences - Nyrstar

Hors indice, Cardio3Biosciences s'est envolé à la suite d'une interview de son PDG qui estime que la société pourrait valoir 10 à 15 fois plus en Bourse en cas de réussite de son étude de phase 3 d'une thérapie régénérative de l'insuffisance cardiaque.

Nyrstar a de nouveau chuté passant sous 3 euros et portant ses pertes depuis le début de l'année à près de 35%.

États-Unis : tendance

Les marchés américains étaient hésitants à la suite d'indicateurs économiques décevants. La production industrielle n'ayant augmenté que de 0,1% en septembre alors que les promesses de vente de logements ont chuté de 5,6%.

États-Unis : Merck

Le groupe pharmaceutique américain Merck à la suite de l'annonce d'une baisse de 4% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre à 11 milliards de dollars.

Nos partenaires