Les investisseurs toujours dans le doute

23/08/13 à 12:37 - Mise à jour à 12:37

Source: Moneytalk

Les investisseurs se montraient de nouveau plus prudents ce vendredi malgré la confirmation du redressement de l'économie européenne au second trimestre avec une croissance de 0,7% du PIB en Allemagne et au Royaume-Uni par rapport aux trois premiers mois de l'année.

Les investisseurs toujours dans le doute

© REUTERS

Les investisseurs seront par ailleurs attentifs aux indicateurs concernant les ventes de logements neufs aux États-Unis et la confiance des consommateurs en zone euro cette après-midi.

Europe : FLSmidth

Sur les marchés d'actions, FLSmidth se distinguait malgré la publication de chiffres trimestriels inférieurs avec un bénéfice net de 140 millions de couronnes danoises contre un consensus de 252 millions. Les marchés et les analystes saluaient surtout l'annonce d'un important plan de restructuration destiné à redresser le rentabilité du groupe.

Europe : Croda - Afren

À Londres, Croda International profitait d'une recommandation d'achat des analystes de la Deutsche Bank qui vise un cours de 2850 pence.

À l'opposé, la petite compagnie pétrolière britannique Afren chutait en Bourse après avoir fait état d'une chute de 39% de son bénéfice au premier semestre à 62 millions de dollars malgré une hausse de 13% de sa production.

Bruxelles : Solvay - KBC

Au sein du Bel20, Solvay profitait du bon comportement du secteur chimique.

Les valeurs financières étaient par contre plutôt à la traîne à l'image de KBC.

Bruxelles : Option - Connect Group

Hors indice, Option était en forte en hausse après avoir annoncé que les principaux opérateurs télécoms nord-américains avaient approuvé son nouveau produit pour les connections 3G.

Connect Group reculait de plus de 5% par contre sans nouvelle particulière.

États-Unis : tendance

Wall Street a clôturé en nette hausse, les investisseurs américains accueillant finalement plutôt bien le compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine qui a légèrement apaisé leurs inquiétudes quant à une réduction trop rapide de la voilure de ses rachats d'actifs. La séance a été marquée par une suspension de la cotation durant 3 heures sur le Nasdaq en raison d'un problème technique.

Cédric Boitte

Nos partenaires