Les marchés boursiers perdent pieds

01/06/12 à 11:42 - Mise à jour à 11:42

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes sont en forte chute ce vendredi en début d'après-midi, dans un marché qui attend les statistiques mensuelles du chômage américain après les indicateurs américains décevants de jeudi, afin d'apprécier la santé de l'économie de l'oncle Sam. Les inquiétudes sur le sort du système bancaire espagnol pèse également sur le moral des investisseurs, tout comme les chiffres record du chômage en Europe et le recul de l'activité en Chine.

Les marchés boursiers perdent pieds

© REUTERS

Tous les indices boursiers européens voguaient dans le rouge à la mi-séance, à l'image du Dax allemand en recul de 2%.

Aux actions, le titre de l'assureur italien Generali bondissait de 5% vendredi à la Bourse de Milan, portée par la volonté des actionnaires de débarquer le directeur général Giovanni Perissinotto, lors du conseil d'administration prévu samedi.

Sur la Bourse de Londres BP était également orienté à la hausse. Le groupe pétro-chimique a annoncé à plusieurs de ses partenaires sa volonté de vendre quelques actifs comme TNK-BP.

De tous les secteurs européens, le moins recherché ce matin était celui de l'automobile. Les signes de ralentissement en Chine et les mauvais indicateurs conjoncturels américains d'hier plaident pour une croissance économique globale faible en 2012, ce qui ne fait pas les affaires des secteurs les plus sensibles aux cycles conjoncturels comme l'automobile.

A Bruxelles, les valeurs en hausse dans le Bel 20 n'étaient pas légion à la mi-séance. KBC s'inscrivait en tête des valeurs en progression sur un rebond technique de tous le secteur après une semaine difficile sur le front de la crise européenne.

En queue de peloton, Ackermans & van Haaren perdait plus de 3% mais l'action se cote ex-coupon ce vendredi. Les valeurs les plus cycliques se retrouvaient en bas de classement à l'image de Nyrstar.

Nos partenaires