Les marchés hésitants

21/01/14 à 17:34 - Mise à jour à 17:34

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes ont clôturé sur une note mitigée alors que la Chine a injecté des capitaux sur ses marchés monétaires afin d'apaiser de nouvelles tensions apparues ces deniers jours sur les taux.

Les marchés hésitants

© REUTERS

Au niveau économique, l'indice Zew mesurant la confiance des investisseurs de la zone euro a progressé davantage que prévu ce mois pour une neuvième hausse consécutive.

Europe : Unilever

Le numéro deux mondial des biens de consommation courante a profité d'un rapport trimestriel meilleur que prévu avec une croissance organique de 4,1% contre un consensus de 3,9%. Sur l'ensemble de l'année, son bénéfice par action a atteint 1,58 euro contre une prévision moyenne de 1,53 euro.

Europe : SAP - Alstom

SAP, le leader mondial des logiciels d'entreprises, a souffert du report de 2015 à 2017 de ses objectifs de rentabilité à cause des investissements nécessaires dans le cloud.

Alstom a plongé à la suite de prévisions décevantes, le conglomérat français anticipant une croissance modeste en 2013-2014 et un recul de sa rentabilité en 2014-2015.

Bruxelles : UCB - AB InBev

À Bruxelles, UCB s'est repris après avoir annoncé le remboursement anticipé d'une émission obligataire de 500 millions.

AB InBev a fini en légère hausse malgré les chiffres décevants annoncés par SAB Miller, son principal challenger au niveau mondial.

Bruxelles : GDF Suez - TiGenix

GDF Suez a pesé sur le Bel20 alors que selon son PDG, Gérard Mestrallet, a démenti les rumeurs d'importantes acquisitions hors d'Europe, notamment concernant un intérêt pour le groupe pétrolier canadien Talisman Energy.

Après une nouvelle envolée en cours de séance, TiGenix a corrigé en fin de journée mais affiche toujours une progression de près de 250% en 3 mois.

États-Unis : tendance

Les marchés américains évoluaient sans tendance claire partagés entre le relèvement des prévisions de croissance du Fonds monétaire international et des chiffres de société assez mitigés.

États-Unis : Johnson & Johnson

Le leader mondial de la santé a fait mieux que prévu au 4e trimestre mais sa fourchette de prévision pour 2014 a déçu. Johnson & Johnson prévoit ainsi de réaliser un bénéfice par action compris entre 5,75 et 5,85 dollars contre un consensus de 5,86 dollars.

Nos partenaires