Les marchés rechutent sur fond de craintes

07/11/12 à 17:49 - Mise à jour à 17:49

Source: Moneytalk

Le soulagement aura été de courte durée sur les Bourses, les craintes sur l'Europe refaisant surface alors que la grogne monte en Grèce et que la Commission européenne a revu ses prévisions de déficit de l'Espagne à la hausse. Le soulagement concernant la réélection de Barack Obama s'est également mué en interrogations concernant l'état de l'économie américaine et le fiscal cliff (mesures d'austérité de 600 milliards de dollars déclenchées automatiquement en janvier à moins d'un accord au Congrès).

Les marchés rechutent sur fond de craintes

© AFP/Getty Images

Dans ce contexte, les quelques résultats meilleurs que prévu en Europe auront juste permis aux entreprises concernées de limiter la casse mais sans que cela ne soutienne la tendance.

EUROPE : BNP Paribas

À Paris, BNP Paribas a ainsi publié un bénéfice net de 1,3 milliard d'euros pour le troisième trimestre, c'est mieux que le consensus de 1,1 milliard et plus du double du chiffre du troisième trimestre 2011 lorsque la banque française avait dû comptabiliser d'importantes dépréciations sur son exposition à la Grèce.

EUROPE : Burberry

À Londres, Burberry a annoncé un bénéfice ajusté de 173,4 millions de livres pour le semestre clos fin septembre, supérieur au consensus de 169,2 millions et 7% de mieux qu'il y a un an. Le rythme de croissance a ralenti de moitié par rapport aux années précédentes dans le sillage de l'avertissement sur ventes de septembre dernier.

BRUXELLS : Delhaize

Delhaize s'est distingué au sein du Bel 20 après ses chiffres trimestriels. Le distributeur au lion a vu ses ventes progresser de 1,6% à taux de change identiques et son bénéfice net a bondi de 42% à 189 millions d'euros en partie grâce à un bénéfice fiscal de 60 millions de dollars aux États-Unis.

BRUXELLES : Ageas

L'assureur n'a pas profité de ses bons chiffres trimestriels. Le bénéfice net des activités d'assurance a atteint 147,1 millions d'euros entre juillet et septembre contre un consensus de 138 millions. Son compte général a de plus dégagé un bénéfice net de 66,6 millions grâce notamment au rebond de BNP Paribas en Bourse, ce qui a dopé la valeur de son option sur la participation de l'État belge dans la banque française.

BRUXELLES : UCB

Le groupe biopharmaceutique a chuté à l'image de l'ensemble du secteur pharmaceutique, la réélection de Barack Obama étant perçue comme un risque pour le secteur qui réalise une importante partie de ses bénéfices aux États-Unis en raison notamment de prix de vente plus élevés.

NEW-YORK : tendance

Les Bourses américaines chutaient au lendemain de la réélection de Barack Obama, les investisseurs se reconcentrant le principal défi que Barack Obama devra affronter au cours des premiers mois de son second mandat : réduire le déficit public de plus de 1 000 milliards de dollars sans plomber l'économie américaine.

NEW-YORK : Kraft Foods

Le groupe était stable après la publication de ses premiers chiffres trimestriels (depuis la séparation des activités snacks). Ces derniers sont ressortis supérieurs aux attentes, sa croissance organique atteignant 3,2% au trimestre écoulé tandis que son bénéfice par action a bondi de 0,70 à 0,79 dollar. Kraft Foods a également confirmé sa prévision d'un profit par action de 2,60 dollars pour 2013.

CB

Nos partenaires