Les marchés saluent les mesures de la BCE

06/09/12 à 17:21 - Mise à jour à 17:21

Source: Moneytalk

Les marchés financiers ont littéralement applaudi jeudi la décision de la Banque centrale européenne (BCE) de lancer un nouveau programme de rachat d'obligations sur le marché de la dette, une mesure destinée à soulager les pays les plus fragiles comme l'Italie et l'Espagne.

Les marchés saluent les mesures de la BCE

© REUTERS

Les places boursières en Europe avaient d'abord réagi faiblement aux premières annonces de la BCE avant d'accélérer leur cadence lorsque les investisseurs ont commencé à prendre la mesure de l'ampleur des décisions.

La Bourse de Paris engrangeait plus de 2,50% tout comme celle de Francfort ou d'Amsterdam.

Répondant aux attentes des marchés, la BCE a annoncé son intention de racheter sur le marché secondaire, des obligations souveraines de maturité allant de 1 à 3 ans et de ne pas fixer de " limite quantitative " à ces achats. Ces achats se feront à la condition stricte que les pays qui souhaiteront en bénéficier aient formulé une demande d'aide au Fonds européen de stabilité financière (FESF), a expliqué son président Mario Draghi à Francfort, à l'issue de la réunion du conseil des gouverneurs de la BCE.

Europe

Aux actions, les valeurs bancaires sont les grandes gagnantes de la séance boursière. Soulagées par les mesures prises par la BCE et le ton très ferme de son Président quant à l'avenir de la zone euro, des actions comme Crédit Agricole, Deutsche Bank ou encore UniCredit ont pris de l'altitude.

Par ailleurs, Lonmin était en nette progression alors que le groupe minier tristement célèbre pour les échauffourées autour de sa mine principale en Afrique du Sud a accepté d'entamer des négociations portant sur la hauteur des salaires avec les syndicats des travailleurs. Dans le même secteur Antofagasta prenait des points alors que le prix des métaux précieux était orienté à la hausse.

Au rang des actions en recul, relevons la piètre performance de Nokia qui n'a pas réussi à convaincre le marché avec son nouveau Smartphone, qui était pourtant considéré comme l'ultime chance de Nokia pour retrouver les faveurs des consommateurs.

Bruxelles

A Bruxelles, les valeurs bancaires étaient également à la fête. KBC engrange ainsi plus de 6%. Nyrstar s'inscrit toutefois en tête des hausses, dopé par l'augmentation des prix des métaux.

Solvay était également en territoire positif après plusieurs séances de recul. Le groupe chimique va doubler sa capacité de production de dérivés fluorés aliphatiques, à partir de son usine de Salindres, en France afin de répondre à l'augmentation de la demande.

Hors indice, PinguinLutosa était en très forte hausse de plus de 20%. Le spécialiste des surgelés a signé un accord de principe sur la cession de sa division Lutosa, spécialisée dans les produits à base de pommes de terre. Les termes de la transaction valorisent la division à 225 millions d'euros. Une bonne nouvelle pour l'entreprise, qui avait acheté Lutosa il y a cinq ans pour 175 millions d'euros.

Etats-Unis

La Bourse de New York a ouvert en nette hausse jeudi, profitant de l'annonce de nouvelles mesures de la Banque centrale européenne (BCE) et de chiffres encourageants sur l'emploi aux Etats-Unis.

Selon la société de services informatiques ADP, les embauches du secteur privé ont fortement augmenté en août aux Etats-Unis, les entreprises privées américaines créant ce mois-là 201.000 emplois de plus qu'elles n'en détruisaient. Parallèlement, le département du Travail a annoncé que les nouvelles inscriptions au chômage avaient reculé aux Etats-Unis pendant la semaine achevée le 31 août, après avoir légèrement augmenté la semaine précédente.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos