Les marchés sur la défensive

04/12/13 à 17:37 - Mise à jour à 17:37

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes ne sont pas parvenues à rebondir après leur plongeon de ce mardi sur fond d'inquiétudes concernant l'évolution de la politique de la Réserve fédérale américaine dont la prochaine réunion est prévue pour le milieu du mois.

Les marchés sur la défensive

Au niveau économique, les chiffres du jour étaient mitigés. L'indicateur d'activité non-manufacturière a déçu aux États-Unis mais est ressorti supérieur à la première estimation en zone euro. Au sein de cette dernière, les ventes au détail ont toutefois de nouveau reculé de 0,2% en octobre.

Europe : Tesco - Peugeot

Tesco a livré des chiffres conformes aux attentes des analystes avec un recul organique de ses ventes de 1,5% au cours du trimestre écoulé.

À Paris, Peugeot s'est distingué profitant de son entrée dans la liste des valeurs préférées à l'achat de Goldman Sachs.

Europe : Deutsche Bank - Société Générale

Les valeurs bancaires ont finalement peu réagi à l'annonce d'une amende record de 1,7 milliard de la Commission européenne pour le dossier de manipulation des taux interbancaires, même les banques les plus durement sanctionnées comme la Deutsche Bank et Société Générale.

Bruxelles : ThromboGenics - Fountain

Les écarts sont restés assez limités au sein du Bel 20, ThromboGenics se détachant légèrement en hausse.

Hors indice, Fountain est resté suspendu, le groupe négociant une restructuration de ses dettes avec ses créanciers.

Bruxelles : Galápagos- Cardio3 Bio

Galápagos n'a pas réellement profité de la publication de résultats positifs pour l'étude clinique de phase 1 d'un traitement expérimental des maladies inflammatoires chroniques intestinales.

Cardio3Biosciences s'est de nouveau distingué. Le consortium emmené par la société biotechnologique a obtenu un second financement européen dans le cadre d'un projet de développement de thérapies régénératives pour le traitement de l'infarctus du myocarde.

États-Unis : tendance

Les marchés américains évoluaient sans tendance claire à la mi-séance, les investisseurs se montrant partagés entre le ralentissement de l'activité dans les services et le très net rebond des ventes de logements neufs.

États-Unis : Express

Le distributeur a indiqué qu'il atteindrait au mieux un bénéfice de 1,51 dollar par action au cours de son exercice clôturé début février contre un consensus de 1,61 dollar.

Nos partenaires