Les marchés veulent croire dans un geste fort de la BCE

06/09/12 à 12:09 - Mise à jour à 12:09

Source: Moneytalk

A 14h30, heure de Francfort, la BCE doit dévoiler les mesures qu'elle compte mettre en place pour permettre à la zone euro de sortir la tête hors de l'eau. Beaucoup d'espoirs sont placés dans ces mesures. Ce matin, les marchés veulent croire que leurs attentes ne seront pas déçues.

Les marchés veulent croire dans un geste fort de la BCE

© REUTERS

Les marchés financiers étaient suspendus jeudi à la réunion monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) au terme de laquelle pourraient être dévoilées de nouvelles mesures pour sauvegarder la zone euro.

Les places boursières en Europe ont pour la plupart ouvert en hausse, mais restaient prudentes, dans l'attente des déclarations du président de la BCE Mario Draghi prévues en début d'après-midi.

Europe

Les valeurs cycliques étaient particulièrement recherchées, les bancaires, les chimiques et automobiles signaient les plus fortes hausses sectorielles à la mi-séance. A l'image de PSA Peugeot, Société Générale ou BASF.

Par ailleurs, Lonmin était en progression de plus de 5% alors que le groupe minier tristement célèbre pour les échauffourées autour de sa mine principale en Afrique du Sud a accepté d'entamer des négociations portant sur la hauteur des salaires avec les syndicats des travailleurs.

Bruxelles

A Bruxelles, les valeurs cycliques étaient également en tête de gondole avec Nyrstar et D'Ieteren.

Solvay était également en territoire positif après plusieurs séances de recul. Le groupe chimique va doubler sa capacité de production de dérivés fluorés aliphatiques, à partir de son usine de Salindres, en France afin de répondre à l'augmentation de la demande.

Hors indice, PinguinLutosa était en très forte hausse de plus de 25%. Le spécialiste des surgelés a signé un accord de principe sur la cession de sa division Lutosa, spécialisée dans les produits à base de pommes de terre. Les termes de la transaction valorisent la division à 225 millions d'euros. Une bonne nouvelle pour l'entreprise, qui avait acheté Lutosa il y a cinq ans pour 175 millions d'euros.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos