Les pays émergents inquiètent

24/01/14 à 18:04 - Mise à jour à 18:04

Source: Moneytalk

Les marchés européens ont clôturé la semaine sur une nouvelle chute, les investisseurs se montrant prudents sur fond de tensions concernant les pays émergents et à quelques jours de la réunion de la Réserve fédérale américaine.

Les pays émergents inquiètent

© REUTERS

Tendance hebdomadaire

Les marchés ont chuté en fin de semaine en raison de nombreuses craintes sur les pays émergents, l'indicateur d'activité manufacturière ayant chuté en Chine alors que plusieurs pays comme la Turquie, la Russie ou l'Argentine doivent faire face à un plongeon de leur devise. Par ailleurs, les rapports d'entreprise sont assez mitigés, les résultats étant globalement meilleurs que prévu mais les prévisions restent assez prudentes.

Europe : Unilever - Alstom

Unilever a profité d'un rapport trimestriel meilleur que prévu avec une croissance organique de 4,1% contre un consensus de 3,9%. Sur l'ensemble de l'année, son bénéfice par action a atteint 1,58 euro contre une prévision moyenne de 1,53 euro.

Alstom s'est effondré à la suite d'un important avertissement sur résultat, abaissement de nouveau sa prévision de marge opérationnelle pour l'exercice en cours à 7%. Le groupe s'est également montré plus prudent pour les prochaines années.

Europe : Nokia - DSM

Les chiffres trimestriels de Nokia ont inquiétés les marchés en raison du plongeon de 22% du chiffre d'affaires de NSN, sa principale division active dans les équipements télécoms. Nokia prévoit également une chute de ses marges en raison de la concurrence importante.

DSM a publié des chiffres globalement conformes aux attentes mais ses prévisions ont fortement déçu, le groupe chimique s'est montré prudent pour 2014 en raison de l'environnement économique et des taux de change. DSM indique également que son importante division nutrition souffre d'un ralentissement de la demande.

Bruxelles : Delhaize - AB InBev

Delhaize a publié des chiffres de vente supérieures aux attentes avec notamment une accélération de sa croissance organique aux États-Unis à 2,8% et un bénéfice d'exploitation estimé à 770 millions, mieux que sa prévision de 755 millions.

AB InBev a connu une semaine chahutée avec la confirmation du rachat du brasseur sud-coréen Oriental Brewery pour 5,8 milliards de dollars, l'émission d'obligations pour 5,25 milliards de dollars (financement du rachat) ainsi que les chiffres décevants publiés par SAB Miller, principal concurrent d'AB InBev au niveau mondial.

Bruxelles : CFE - CMB

CFE a limité ses pertes malgré un avertissement sur résultats, les pertes des activités de construction s'étant aggravées au second semestre. Ces activités sont toutefois désormais depuis le rachat à 100% de DEME, parmi les leaders mondiaux du dragage.

CMB a rechuté à la suite de la publication de résultats en forte baisse. Sur l'ensemble de l'année, son bénéfice a quasiment été divisé par 3 à 49 millions de dollars et Bocimar, sa principale filiale, a vu son bénéfice plonger de 53 à 3 millions de dollars. Les marchés s'inquiètent également des résultats pour cette année alors que l'économie chinoise ralentit et que les tarifs de fret rechutent.

États-Unis : tendance

Les marchés américains ont connu une semaine difficile pour les mêmes raisons qu'en Europe. La semaine prochaine, les investisseurs auront évidemment les yeux rivés sur la réunion de la Réserve fédérale américaine qui marquera le passage de relais entre Ben Bernanke et Janet Yellen.

Nos partenaires