Les républicains lâchent du lest

10/10/13 à 11:52 - Mise à jour à 11:51

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes évoluaient en nette hausse à la mi-séance alors que le camp républicain semble désormais prêt à un accord provisoire sur le plafond de la dette des États-Unis afin de donner plus de temps aux parlementaires pour poursuivre les débats.

Les républicains lâchent du lest

© REUTERS

Au niveau économique, les indicateurs du jour étaient plus décevants avec des chiffres inférieurs aux attentes pour la production industrielle en France, en Italie, en Suède et en Grèce.

Europe : Tryg - Givaudan

L'assureur danois Tryg a livré des chiffres supérieurs aux attentes avec un bénéfice trimestriel de 907 millions de couronnes contre un consensus de 885 millions.

À Zurich, le leader mondial des parfums et des arômes Givaudan a par contre déçu, ses ventes ayant reculé de 1,1% au troisième trimestre en raison de l'impact du recul des monnaies des pays émergents.

Europe : CGG- Hays

À Paris, CGG progressait après que le spécialiste français des études sismiques pour le secteur pétrolier a annoncé une hausse de 90% à 94% du taux d'utilisation de ses navires au troisième trimestre.

À Londres, l'agence de recrutement Hays profitait de la publication d'une croissance organique de 2% des commissions perçues au trimestre écoulé contre une progression de 1% au cours des trois mois précédents

Bruxelles : ThromboGenics - KBC

Au sein du Bel 20, ThromboGenics rebondissait au lendemain d'une chute de 4,5%.

KBC était également bien orienté signant de nouveaux plus hauts annuels, le titre affichant une hausse de plus de 90% sur 12 mois.

Bruxelles : Bekaert - Econocom

Bekaert évoluait dans la tendance après l'annonce des résultats de son échange d'obligations qui n'a recueilli que 45,61 millions sur un total de 150 millions.

Hors indice, Econocom progressait fortement à la mi-séance sans nouvelle particulière toutefois.

États-Unis : tendance

Les marchés américains ont clôturé en légère hausse ce mercredi saluant la confirmation de la future nomination de Janet Yellen à la tête de la Réserve fédérale américaine ainsi que la publication du compte-rendu de la dernière réunion de la Fed laissant apparaitre que plusieurs membres s'inquiètent toujours prioritairement de l'évolution de l'économie par rapport aux risques liés à la poursuite de l'assouplissement monétaire.

Cédric Boitte

Nos partenaires