Les statistiques peuvent-elles vous aider à investir ?

18/04/16 à 12:34 - Mise à jour à 12:34

Source: Moneytalk

Actions et obligations se comportent selon une dérivée de la fonction de répartition de la loi normale, la fameuse courbe de Gauss. On peut en déduire leur perte maximale théorique.

Les statistiques peuvent-elles vous aider à investir ?

© iStock

Investir n'est pas sans danger. Le risque et le rendement vont en principe main dans la main: plus le return potentiel de votre investissement est élevé, plus la probabilité que cela aille dans la mauvaise direction est grande. Les actions permettent en général de gagner plus que les obligations, mais la perte potentielle est plus grande.

Mais quelles sont les pertes maximales possibles ? Vous pouvez déjà les limiter considérablement grâce à une bonne sélection des actions et des obligations. Une faillite de la société dans laquelle vous investissez reste néanmoins toujours une possibilité. En principe, il est donc possible que vous perdiez tous vos euros investis. C'est pourquoi une répartition sur plusieurs actifs est un must.

Rendements et risques

De nombreuses recherches ont été réalisées dans le passé sur le risque et le rendement annuel des actions et obligations. Dirk Vandycke, professeur en statistiques à la Hogeschool West-Vlaanderen et fondateur de Monest.net, a collecté les données pour la période 1871-2016.

*Sans correction de l'inflation **Mondialement, dividendes inclus ***Européennes

© RVE

Un petit mot d'explication pour ceci: les actions ont rapporté 9,05% par an pendant la période considérée, les obligations 3,70%. Le risque annuel des actions (le fameux écart-type, qui reflète combien d'actions dévient de la moyenne) se situe à 18,67%. Pour les obligations, il s'élève à 8,84%.

Que faire de ces chiffres ?

Tout d'abord, ces chiffres illustrent que le rendement et le risque sont en effet plus élevés pour les actions que pour les obligations. Ensuite, sur base de ceci, vous allez également pouvoir faire des prévisions de risque. Sans que cela devienne trop technique, nous pouvons déclarer qu'actions et obligations se comportent selon une dérivée de la fonction de répartition de la loi normale, et que nous pouvons en déduire le calcul de la perte maximale théorique:

*Selon la formule: rendement = (2,58 x risque)

© RVE

Attention cependant, il s'agit ici d'une marge d'erreur théorique à 99%. En d'autres mots, 99% de vos actions auront, dans le pire des cas, perdu 39,12% de leur valeur après un an. Pour les obligations, une perte annuelle maximale de 19,11% s'applique pour 99% de votre portefeuille.

'En conservant vos actions ou obligations pendant plusieurs années, vous pouvez toutefois considérablement limiter les risques', explique Dirk Vandycke. 'C'est pourquoi il est à conseiller de commencer à investir le plus tôt possible. Mais dans ce cas, uniquement avec de l'argent dont vous pouvez vous passer pendant une longue période.'

Sachez aussi que ces calculs donnent seulement une indication statistique du risque à prendre en compte lors de circonstances imprévues. 'Ils sont basés sur des moyennes', explique Vandycke. 'Les résultats réels dépendent fortement des montants investis, de la stratégie d'investissement et du contrôle des risques. Si vous achetez des actions individuelles, vous vous exposez de toute façon à de plus grands risques que si vous investissez dans 'des moyennes' comme des indices ou des fonds.'

En savoir plus sur:

Nos partenaires