Les télécoms US en ébullition

15/04/13 à 14:46 - Mise à jour à 14:46

Source: Moneytalk

Les offres se multiplient dans le secteur des télécoms américain, les petits acteurs devant s'unir afin d'atteindre la taille critique et la rentabilité -tant convoitée- des deux géants AT&T et Verizon.

Les télécoms US en ébullition

Au milieu de toute cette agitation, on retrouve Sprint Nextel, le numéro trois dans le mobile outre-Atlantique. À l'automne dernier, l'opérateur japonais Softbank a déposé une offre de 20 milliards de dollars (USD) afin d'en acquérir 55% pour 12 milliards USD et de participer à une augmentation de capital de 8 milliards USD.

Dish Networks, un important acteur de la télévision et de l'internet par satellite aux États-Unis, vient toutefois de déposer une offre de rachat de 25,5 milliards de dollars, soit 7 dollars par action (4,76 dollars en cash et le solde en actions), sur Sprint Nextel. Dish Networks souhaite ainsi se développer dans le secteur porteur du mobile alors que la TV par satellite est sur le déclin aux États-Unis. Le groupe dispose pour ce faire d'une trésorerie de 10 milliards USD.

Il avait ainsi déjà approché Deutsche Telekom, dont la filiale américaine T-Mobile est le quatrième opérateur mobile aux États-Unis. L'opérateur allemand a pour sa part déposé la semaine dernière une nouvelle offre de fusion améliorée entre sa filiale et MetroPCS Communications, numéro cinq dans le mobile aux États-Unis mais avec à peine 9 millions de clients contre 33 millions à T-Mobile. Deutsche Telekom n'aurait pas été insensible à la proposition de fusion de Dish Networks mais il préférait prioritairement mener à bien le rapprochement avec MetroPCS et privilégiait une éventuelle fusion avec ... Sprint Nextel. Ensemble, Sprint Nextel (55 millions de clients) et T-Mobile/MetroPCS (42 millions de clients) auraient une taille similaire à AT&T et Verizon Wireless.

La création d'un troisième grand acteur dans le mobile aux États-Unis, un marché très lucratif en raison notamment d'une concurrence limitée, apparait désormais être fortement probable mais à l'heure actuelle, il apparait quasiment impossible d'en déterminer qui sera le propriétaire.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Nos partenaires