LVMH ne rassure pas complètement

31/01/14 à 14:13 - Mise à jour à 14:13

Source: Moneytalk

LVMH a enfin pu livrer des chiffres rassurants avec une accélération de la croissance organique en fin d'année mais l'évolution de la rentabilité est plutôt décevante, signe que l'activité n'évolue peut-être pas aussi favorablement.

LVMH ne rassure pas complètement

Du côté positif, l'important pôle Mode & maroquinerie (notamment Louis Vuitton ; plus de la moitié des profits du groupe) a affiché une nette accélération de sa croissance organique au quatrième trimestre à 7% contre à peine 4% au cours des 9 premiers mois de 2013. Sur l'année entière, la croissance organique de LVMH ressort ainsi à 8%, notamment grâce à son pôle distribution sélective (croissance organique de 17%) qui est toutefois nettement moins rentable que la moyenne.

Derrière ces données organiques meilleures que prévu, on retrouve toutefois des chiffres bruts inférieurs aux attentes. LVMH affiche ainsi un chiffre d'affaires annuel de 29,1 milliards contre un consensus de 29,4 milliards. Son bénéfice opérationnel n'a progressé que de 2% à 6,02 milliards, le profit de la division Mode & maroquinerie ayant même baissé de 4%. Le bénéfice net stagne avec une hausse très limitée de 0,4% à 6,87 euros par action.

Ce grand écart entre données organiques et chiffres brut s'explique par les variations des taux de change (euro fort, yen et devises émergentes faibles). Une forte dépréciation couplée à une inflation (comme dans plusieurs pays émergents) dope la croissance organique via la hausse des prix mais ne se traduit par une hausse effective du chiffre d'affaires et des résultats.

Cédric Boitte

Nos partenaires