Marchés nerveux avant la Fed

13/09/12 à 16:43 - Mise à jour à 16:43

Source: Moneytalk

La deuxième partie de séance a ressemblé à la première en Europe, c'est-à-dire l'attente de la décision de la Réserve fédérale américaine qui ne tombe qu'en début de soirée.

Marchés nerveux avant la Fed

© REUTERS

Les investisseurs espèrent l'annonce d'un troisième plan d'assouplissement monétaire quantitatif, un QE3, notamment au vu de la nouvelle hausse des inscriptions hebdomadaires au chômage.

Europe

La confirmation des négociations de fusion entre EADS et BAE Systems n'a pas plu aux marchés qui ont sanctionné les deux titres. Ce rapprochement permettrait à la maison-mère d'Airbus d'enfin se développer fortement dans le secteur de la défense. Les investisseurs craignent toutefois des pertes de contrats aux États-Unis, BAE Systems fournissant notamment Boeing

À Amsterdam, Heineken est resté à la traîne alors que la reprise de Asian Pacific Breweries (APB) se complique à nouveau. Le brasseur néerlandais détient déjà 42% du groupe asiatique dont il souhaitait s'assurer le contrôle en rachetant la participation de 40% de Fraser & Neave. Ce dernier fait toutefois désormais l'objet d'une offre de rachat de 9 milliards de dollars de Thai Breweries également intéressé par APB.

Bruxelles

À Bruxelles, les valeurs défensives profitent de la nervosité des investisseurs. UCB et Elia en ont profité.

KBC n'a pas brillé alors que le groupe souhaiterait se passer de la garantie d'État sur le financement de son portefeuille de produits toxiques, jugeant ses propres ressources suffisantes. Cette garantie coûte pas moins de 340 millions d'euros par an à la banque.

Colruyt et Delhaize ne profitent pas de leur profil a priori défensif, le titre des deux distributeurs suivant la tendance baissière du secteur en Europe. Á noter qu'après Petercam et Exane hier, AlphaValue a également abaissé son conseil sur Colruyt à réduire.

États-Unis

Wall Street était quasiment inchangé en début de séance, les investisseurs attendant un signe de la Fed avant de se positionner. Á noter qu'Apple progressait de nouveau après la présentation de son iPhone 5.

Nos partenaires