Marchés soulagés mais pas rassurés

14/02/13 à 17:45 - Mise à jour à 17:45

Source: Moneytalk

L'annonce en cours d'après-midi d'une baisse des inscriptions hebdomadaires au chômage aux États-Unis a permis aux Bourses européennes de réduire leurs pertes mais pas d'effacer complètement la baisse consécutive à la contraction plus forte que prévu du produit intérieur brut de la France et de l'Allemagne au quatrième trimestre avec un repli de respectivement 0,6% et 0,3% en glissement trimestriel.

Marchés soulagés mais pas rassurés

© REUTERS

À noter que de très nombreuses entreprises européennes ont dévoilé leurs chiffres aujourd'hui avec des résultats assez mitigés de nouveau.

EUROPE : BNP Paribas - EDF

En France, BNP Paribas a publié un bénéfice net en baisse de 33% à 514 millions d'euros au quatrième trimestre, inférieur au consensus des analystes en raison de dépréciations sur la valeur comptable de sa filiale italienne. Les marchés saluaient toutefois l'annonce d'un plan de réduction des coûts de 2 milliards à l'horizon 2015 et la hausse de 1,20 à 1,50 euro du dividende brut par action.

EDF a pour sa part fait un peu mieux que prévu par les analystes en 2012 avec un bénéfice ajusté de 4,2 milliards contre un consensus de 4 milliards et a également annoncé une hausse de 9% son dividende à 1,25 euro brut par action ainsi qu'un plan d'économie de coûts de un milliard d'euro.

EUROPE : Nestlé - ABB

À Zurich, Nestlé a publié des chiffres décevants, la croissance organique de ses ventes ayant ralenti à 5,9% en 2012, le chiffre le plus faible des trois dernières années et inférieur au consensus de 6%. Le premier groupe alimentaire mondial ne prévoit guère d'amélioration cette année en raison du ralentissement de la croissance en Asie et de la morosité du marché européen.

ABB a par contre fait mieux que prévu avec un bénéfice net en chute 27% à 604 millions de dollars mais supérieur au consensus de 570 millions de dollars

BRUXELLES : AB InBev- KBC

À Bruxelles, AB InBev et KBC ont largement soutenu le Bel 20 qui s'est distingué au niveau européen. Le premier brasseur mondial a proposé de nouvelles cessions afin d'obtenir le feu vert des autorités de la concurrence américaines dans sa tentative de reprise du brasseur mexicain Grupo Modelo. KBC a pour sa part annoncé le versement d'un dividende de 1 euro brut par action après la publication d'un bénéfice net de 612 millions d'euros en 2012 contre un profit symbolique de 13 millions en 2011.

BRUXELLES : Solvay - Deceuninck

Solvay a également publié son rapport annuel, des résultats marqués par une croissance de 2% de son chiffre d'affaires et de son résultat opérationnel à respectivement 12,4 milliards et 1,5 milliard. Le groupe chimique a par ailleurs relevé son dividende de 4,3% à 3,20 euros bruts par action mais s'est montré prudent pour 2013.

Hors indice, les chiffres de Deceuninck étaient également accueillis fraîchement par les marchés, le fabricant de profilés en PVC ayant vu son chiffre d'affaires croître de 3,9% tandis que son bénéfice net a chuté d'un tiers à 4,2 millions.

ÉTATS-UNIS : tendance

Les marchés actions américains évoluaient sans tendance claire, les investisseurs US saluant la baisse des inscriptions au chômage mais s'inquiétant de l'évolution de la conjoncture en Europe et au Japon où le PIB s'est également contracté au dernier trimestre 2012.

ÉTATS-UNIS : Heinz

Berkshire Hathaway (holding de Warren Buffett) et 3G capital ont déposé une offre de rachat du célèbre producteur de ketchup au prix de 72,50 dollars par action, soit un total de 23 milliards de dollars.

Nos partenaires