Mesure de rétorsion de la Chine contre la chimie européenne

27/05/13 à 12:35 - Mise à jour à 12:35

Source: Moneytalk

La Chine a notifié à la Commission européenne l'ouverture d'une procédure anti-dumping à l'encontre des producteurs de perchloroethylène, utilisé comme solvant, en Europe.

Mesure de rétorsion de la Chine contre la chimie européenne

Après l'enquête sur les tubes sans soudure utilisés à haute pression et à haut température, il s'agit de la seconde mesure de rétorsion des autorités chinoises après l'imposition de droits de douane de 47% sur les panneaux solaires chinois et l'annonce de l'ouverture d'une enquête sur les équipementiers télécoms chinois (Huawei et ZTE).

La nouvelle enquête du Pékin sur deux produits dérivés du chlore concerne notamment Solvay même si ces activités sont appelées à intégrer la co-entreprise du groupe chimique belge et d'Ineos dans le PVC et les produits dérivés du chlore.

Plus largement, certains commencent à s'inquiéter d'une escalade des tensions entre l'Union européenne et la Chine, les deux principaux partenaires commerciaux du monde. Comme le montre les enquêtes successives de part et d'autre, tout le monde risque d'y perdre. Angela Merkel, particulièrement concernée étant donné la dépendance de nombreux groupes allemands à la demande chinoise (surtout au niveau de l'équipement industriel), a ainsi tenu à rassurer Li Keqiang, Premier ministre de la Chine depuis mars dernier.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Nos partenaires