Morosité boursière après un Eurogroupe décevant

22/06/12 à 11:20 - Mise à jour à 11:20

Source: Moneytalk

La dégradation des notations financières de 15 banques occidentales par Moody's et de mauvais indicateurs américains n'aident pas les indices européens à terminer la semaine sur une note positive.

Morosité boursière après un Eurogroupe décevant

© REUTERS

Les principales Bourses européennes avaient une petite mine ce vendredi matin, au lendemain d'un Eurogroupe dont les conclusions ont quelque peu déçu et après la dégradation par l'agence de notation financière Moody's de 15 grands banques occidentales, dont 9 européennes.

Les investisseurs se focalisent désormais sur le mini-sommet entre Berlin, Paris, Rome et Madrid qui se tient ce vendredi à Rome, où les dirigeants des quatre premières économies de la zone euro vont tenter de trouver un compromis sur les moyens d'enrayer la crise de la dette avant le sommet européen crucial des 28 et 29 juin à Bruxelles.

Lors de la réunion des ministres des Finances de la zone (Eurogroupe), qui s'est tenue jeudi au Luxembourg, les grands argentiers ont exhorté Madrid à formaliser sans tarder la demande d'aide pour son secteur bancaire, asphyxié par des crédits immobiliers douteux. Selon deux rapports d'audit rendus publics jeudi soir, les banques du pays auront besoin d'un maximum de 62 milliards d'euros, un chiffre inférieur aux attentes des marchés et à l'enveloppe de 100 milliards proposée par l'union monétaire.

Europe

Aux actions, Technip et CGG Veritas étaient pénalisées comme l'ensemble du secteur parapétrolier par le recul du baril d'or noir qui évolue sous le seuil de 80 dollars à New York pour la première fois en huit mois.

Les secteurs cycliques étaient également en petite forme à la mi-journée après une série d'indicateurs conjoncturels décevants aux Etats-Unis hier. ArceloMittal et Lafarge trébuchaient dans la matinée.

Bruxelles

A Bruxelles, les valeurs évoluant en territoire positif n'étaient pas légion à la mi-séance. Les plus défensives étaient en tête de l'indice Bel 20 avec des progressions inférieures à 1%. Mobistar et Colruyt prenaient respectivement 0,60% et 0,50%.

Au rang des valeurs en baisse, on retrouve en toute logique les cycliques à l'image de Nyrstar et Solvay toutes deux en queue de Bel 20 avec des pertes de 2,7% pour le premier et de plus de 4% pour le second.

Nos partenaires