Nervosité des marchés avant le sommet de jeudi

25/06/12 à 11:52 - Mise à jour à 11:52

Source: Moneytalk

Les investisseurs semblent retenir leur souffle ce lundi matin alors que l'investisseur de référence George Soros a averti les politiques européens que si une aucune véritable avancée pour sortir de la crise de la zone-euro n'était annoncée après le sommet de cette fin de semaine, l'euro passera à la trape.

Nervosité des marchés avant le sommet de jeudi

© REUTERS

Les Bourses européennes ont démarré la semaine en baisse, la prudence étant de mise à quelques jours d'un sommet européen qui suscite une nouvelle fois beaucoup d'attentes au regard des difficultés persistantes en zone euro.

Le sommet doit se tenir jeudi et vendredi, mais dès mercredi soir la chancelière allemande Angela Merkel rencontrera à Paris le président français François Hollande, pour préparer la réunion.

Outre une réponse aux difficultés les plus urgentes rencontrées notamment par l'Espagne et la Grèce, les marchés attendent également des solutions qui permettraient à la zone euro de retrouver le chemin de la prospérité et donnerait du même coup un souffle d'air frais à l'économie mondiale dans son ensemble.

Vendredi, les dirigeants des quatre principales économies de la zone euro (Allemagne, France, Espagne et Italie), réunis à Rome, ont appelé à mobiliser quelque 120-130 milliards d'euros en faveur de la croissance, désormais érigée au rang de priorité.

Signe des inquiétudes récurrentes, les taux d'emprunts de l'Espagne et de l'Italie connaissaient à nouveau lundi matin une nette tension, après quelques jours d'accalmie.

Europe

Aux actions, le secteurs des équipementiers télécoms avait le moral dans les chaussettes, Nokia en tête, alors que le marché craint que Samsung présentent des chiffres inférieurs aux attentes.

Le secteur brassicole était également chahuté alors qu'ABInbev serait sur le point d'obtenir une majorité de parts dans le producteur de la Corona. SABMiller faisait triste mine à la mi-séance.

Bruxelles

A Bruxelles, Anheuser-Busch InBev fait partie des rares actions évoluant en territoire positif ce lundi matin. Le premier brasseur mondial discute du rachat du solde du capital du brasseur mexicain Grupo Modelo soit un peu plus de 50%.

La grande majorité des actions évoluant dans le Bel 20 étaient drapées de rouge. Ageas et Delhaize fermaient la marche de l'indice bruxellois à la mi-journée.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos