Nestlé fait mieux que prévu mais...

09/08/12 à 13:06 - Mise à jour à 13:06

Source: Moneytalk

Prenant le contre-pied de Danone ou Procter & Gamble, le groupe suisse a livré des chiffres supérieurs aux attentes grâce aux hausses de prix pratiquées en Europe et en Amérique du Nord.

Nestlé fait mieux que prévu mais...

Sur les 6 premiers mois de l'année, Nestlé a enregistré une croissance organique de 6,6%, supérieure au consensus de 6,3% et aux chiffres enregistrés par Danone (croissance 5,9%) et Procter & Gamble (croissance de 3,0%). Si la dynamique dans les pays émergents est comparable, Nestlé a par contre profité de meilleurs chiffres en Europe (ventes en hausse de 2,4%) et en Amérique du Nord (ventes en hausse de 5,7%). Le groupe y a profité de ses hausses de prix ainsi que du lancement de nouveaux produits, notamment DiGiorno Pizza Dipping Strips aux États-Unis.

Globalement, les augmentations de prix ont contribué à hauteur de 3,7% à la croissance des ventes tandis que les volumes ont progressé de 2,9%. Cela a permis à Nestlé de neutraliser l'impact de la hausse des coûts (notamment les matières premières agricoles). Son bénéfice net a ainsi progressé de 8,9% à 5,1 milliards de francs suisses sur les six premiers mois de l'année.

Le groupe suisse s'attend toutefois à un second semestre plus difficile étant donné qu'il a maintenu son objectif d'une croissance organique comprise entre 5 et 6% sur l'ensemble de l'année contre 6,6% au premier semestre. L'envolée du prix des denrées agricoles dans le sillage de la sécheresse aux États-Unis pourrait également s'avérer problématique dans le contexte économique actuel qui pèse sur le budget des ménages et réduit donc la marge de manoeuvre du groupe en matière de hausses de prix.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Nos partenaires