Nos conseils pour profiter au maximum de l'exonération pour les dividendes

16/08/17 à 13:47 - Mise à jour à 13:46

Suite à l'accord gouvernemental conclu par le fédéral, voici quelques conseils, compte tenu des nouveaux impôts et des nouveaux avantages fiscaux, pour retirer le maximum de votre épargne. Aujourd'hui : comment profiter au mieux de la nouvelle exonération fiscale pour les dividendes?

Nos conseils pour profiter au maximum de l'exonération pour les dividendes

© iStock

Une partie du précompte mobilier sur les dividendes que vous paierez l'année prochaine pourra désormais être récupérée en 2019 via votre déclaration d'impôt. Cette exonération s'applique à la première tranche de 627 euros. Cela signifie que vous pouvez récupérer jusqu'à 188,1 euros maximum du fisc. La norme veut que vous payiez 30% de précompte mobilier. Seuls les dividendes des sociétés immobilières Care Property Invest et Aedifica tombent sous le tarif inférieur de 15%, parce qu'elles investissent plus de 60% dans des services de soins.

Si vous n'avez pas encore atteint le seuil maximal de dividendes exonérés et que vous disposez de quelques liquidités, vous pouvez acheter des actions à dividendes pour compléter votre portefeuille. Si possible, faites encore exécuter votre ordre avant que la prochaine augmentation de la taxe sur les opérations boursières (TOB) entre en vigueur. Le gouvernement a pris la décision d'augmenter à nouveau cette taxe boursière sur l'achat et la vente d'actions à concurrence de 0,35% par transaction. Pour vous donner une idée de l'ordre de grandeur: avec une position de 20.900 euros dans une seule action avec un rendement brut de 3% de dividende, votre portefeuille est complet. Mais bien sûr, il est préférable de ne pas mettre tous vos oeufs dans le même panier et de ne pas investir tout dans une seule action à dividendes.

Si votre portefeuille est complet, vous pouvez envisager de mettre quelques actions à dividendes au nom de votre partenaire, ou de donner ces actions en cadeau à vos enfants, si ceux-ci sont assujettis à l'impôt. Une telle donation peut se faire via un don bancaire simple - un virement sans communication d'un compte-titres à l'autre. Le donateur et le bénéficiaire doivent signer un document de preuve en parallèle. Si vous veniez à décéder dans les trois ans après cette donation, celle-ci sera alors considérée comme un legs et des droits de succession devront être payés, à moins que vous ayez fait enregistrer la donation avant votre décès.

Un transfert de titres entre deux comptes-titres auprès de la même banque peut se faire sans frais dans certaines institutions, mais attention pas dans toutes. Keytrade Bank facture par exemple 15 euros, plus 21% de TVA par transfert. Un virement de titres est moins cher qu'une vente suivie d'un achat consécutif. Vous pouvez limiter les frais - qui sont facturés par ligne - en donnant par exemple une seule position importante au lieu de plusieurs petites positions.

Bon à savoir : donné c'est donné. En cas de problèmes avec vos enfants ou votre partenaire, cet argent est perdu, et si vos enfants majeurs vendent les actions pour exploiter cet argent, vous ne pouvez rien faire.

Pour des constructions financières qui vous permettent de garder davantage de contrôle, vous devez consulter un avocat ou un gestionnaire de fortune, mais cela a un coût.

Nos partenaires