Notre sélection d'actions hauts dividendes

09/10/12 à 12:06 - Mise à jour à 12:06

Source: Moneytalk

Certaines entreprises, surtout belges et européennes, continuent à offrir d'excellents rendements de dividende. Même si les investisseurs ne doivent pas se laisser aveugler par les montants distribués.

Notre sélection d'actions hauts dividendes

Plusieurs études démontrent qu'à long terme, le dividende représente la moitié des revenus totaux d'un portefeuille d'actions. Un investisseur aurait cependant tort de se focaliser uniquement sur le rendement de dividende. Il est également essentiel d'analyser la capacité de l'entreprise à maintenir son dividende au cours des années à venir. Pour la mesurer, les investisseurs peuvent faire appel à deux ratios : le ratio de distribution et le taux de couverture du dividende.

Le ratio de distribution indique la part du bénéfice net qui est reversée aux actionnaires sous la forme d'un dividende. Il est dès lors calculé en divisant le bénéfice net comptable par le dividende versé. Plus ce ratio est élevé, plus la part du bénéfice net qui est distribuée l'est également. Et par conséquent plus une entreprise pourra éprouver des difficultés à maintenir son dividende au cours des années à venir, en particulier si le bénéfice net est sensible à une détérioration de la conjoncture.

Le bénéfice net n'est cependant qu'une notion comptable. C'est pourquoi il est également important de s'intéresser aux cash-flows effectifs. Le rapport entre les cash-flows opérationnels _les liquidités générées par l'activité de l'entreprise_ et le dividende payé, le taux de couverture du dividende, donne une idée de la soutenabilité d'un dividende. Plus le taux de couverture est élevé, plus le dividende est soutenable.

Actions belges à haut dividende

Notre favorite : Belgacom

On sait que l'Etat belge, actionnaire majoritaire (53,50 %) de l'opérateur national de télécommunications, a besoin d'énormément d'argent pour combler son déficit budgétaire. Belgacom devrait donc continuer à faire office de "vache à lait" au cours des années à venir. Elle peut notamment assumer ce statut en versant des dividendes très intéressants aux actionnaires. Pour l'exercice 2012, nous prévoyons un dividende au moins égal à celui de l'exercice 2011, à savoir 2,18 euros bruts par action. Il sera normalement versé sous la forme d'un dividende intérimaire de 0,50 euro en décembre de cette année et d'un dividende de clôture de 1,68 euro fin avril prochain. Le tout correspond, au cours actuel d'environ 24 euros, à un rendement de dividende de 9 % brut.

Nous pouvons ainsi considérer Belgacom comme une bonne alternative à une obligation publique ou un bon d'Etat belge, des produits qui offrent aujourd'hui des rendements nettement inférieurs. Bien entendu, un rendement plus élevé implique davantage de risques. Le dividende n'est en effet pas garanti à plus long terme. Il ne fait aucun doute que la direction et l'actionnaire majoritaire ont l'intention de maintenir un dividende élevé, mais encore faut-il que l'évolution des bénéfices le permette. Le risque réside en effet dans une accélération de l'érosion des profits. Car Belgacom n'est évidemment pas une action de croissance. Au contraire : en matière de bénéfices, la tendance est orientée à la baisse depuis quelques années. Les prévisions de l'entreprise font état d'un recul du chiffre d'affaires de 1 % au cours de l'exercice 2012 par rapport à 2011 et d'une baisse du cash-flow opérationnel (ebitda) de 5 à 6 %. Pas de quoi cependant mettre en péril le dividende de l'exercice 2012.

Actions européennes à haut dividende

Notre favorite en Europe : Huhtamaki

Dans notre sélection des actions à haut dividende européenne,s vous aurez rapidement remarqué que deux d'entre elles ne rencontrent pas notre objectif d'offrir un rendement brut de 4 %. Nous avons néanmoins tenu à les retenir dans notre sélection car offrir un beau dividende une année est évidemment appréciable , mais ça l'est plus encore si ce dividende a un potentiel d'appréciation conséquent. Et, plusieurs facteurs nous font penser que Huhtamaki et Rio Tinto font partie de ces entreprises à même de rétribuer mieux encore leurs actionnaires dans les années à venir.

Nous apprécions particulièrement la société d'emballages finlandaise, Huhtamaki dont le savoir-faire dans le conditionnement de denrées de consommation courante est reconnu à travers le monde entier. Ses ventes ne cessent de croître et les prévisions bénéficiaires pour les années à venir sont séduisantes avec une progression à deux chiffres. Pour assurer cette croissance, le groupe multiplie entre autre les achats stratégiques de sociétés d'emballages. Son dernier achat remonte au 30 août aux Etats-Unis. C'était son troisième achat au pays de l'Oncle Sam en 12 mois.

La qualité de son bilan et la croissance de ses revenus devraient lui permettre d'augmenter la rétribution de ces actionnaires dans les années qui viennent. Le consensus table sur un rendement de son dividende de 4,63 % en 2013 et de 4,79 % en 2014. L'objectif des 4 % de rendement brut que nous nous sommes fixé devrait donc rapidement être atteint.

Actions américaines à haut dividende

Notre favorite aux États-Unis : AT&T

AT&T, le plus grand opérateur américain de télécommunications, se montre particulièrement généreux avec ses actionnaires. Malgré la forte hausse de l'action, le rendement de dividende _plus de 4,5 %_ est toujours très élevé selon les normes américaines. De plus, AT&T rachète sans cesse des actions propres. Alors que le plan de 2010, qui prévoyait le rachat de 300 millions d'actions, est arrivé à son terme cette année, un nouveau plan a été approuvé pour le rachat d'un nouveau lot de 300 millions d'actions _5 % du capital total. 11,1 milliards de dollars supplémentaires reflueront ainsi vers les actionnaires. Au cours de la première moitié de cette année uniquement, les actionnaires ont déjà perçu 10 milliards de dollars sous la forme de dividendes et de rachats d'actions propres.

La bonne nouvelle pour les actionnaires est qu'AT&T parvient à très bien tenir son rang dans un paysage de télécommunications en mutation permanente. Le groupe a ainsi vu son bénéfice net progresser de 8,7 % à 3,9 milliards de dollars au deuxième trimestre. Il mise pleinement sur l'évolution du comportement des consommateurs qui téléphonent moins et utilisent davantage leurs smartphones pour surfer sur Internet. AT&T a ainsi augmenté ses tarifs pour la consommation de données, a réussi à conclure 320.000 nouveaux contrats par mois et a vendu 40 % d'iPhone en plus que son grand concurrent Verizon. De plus, près d'un quart des iPhone ont été vendus à de nouveaux clients. Et l'augmentation du prix des contrats n'effraie pas la clientèle. Les désabonnements sont retombés à un plancher d'à peine 0,27 % ce trimestre. Le montant facturé par client a également augmenté de 1,7 % à un peu moins de 65 dollars.

Notre sélection d'actions à haut dividende

Actions belges

NomRendement de dividende brutRation de distribution1Taux de couverture du dividende2

Belgacom9,13%93%2,2

GIMV6,73%41%2,4

Delhaize5,46%36%6,4

Elia4,65%61%4,6

GBL4,61%580%1,7

Sicafi belges

NomSpécialisationRendement de dividende brut

BefimmoBureaux7,41%

CofinimmoBureaux, maisons de retraite7,39%

WDPImmobilier logistique7,37%

AscencioImmobilier commercial5,66%

Intervest RetailImmobilier commercial5,44%

Actions européennes

NomActivitéRendement de dividende brutRatio de distribution 1Taux de couverture du dividende 2

Swiss ReAssurances4,82%39%1,4

Hannover ReAssurances4,27%40%8,0

NovartisMédicaments4,04%59%2,7

HuhtamakiEmballages3,79%51%3,3

Rio TintoMines3,70%38%9,2

Actions américaines

NomActivitéRendement de dividende brutRatio de distribution 1Taux de couverture du dividende 2

Leggett & PlattProduits industriels4,77%102%2,1

AT&TTélécommunications4,70%258%3,4

HCPImmobilier (secteur des soins de santé)4,32%121%0,9

Cincinnati FinancialAssurances4,22%154%1,0

Consolidated Edison4,00%67%4,5

1 Ratio de distribution = dividende / bénéfice net (données 2011)

2 Taux de couverture du dividende = cash-flows opérationnels / dividende

Nos partenaires