Nucléaire : Electrabel dénonce la méthode de la Creg

28/05/10 à 16:58 - Mise à jour à 16:58

Source: Moneytalk

Electrabel dénonce la méthode qui a été appliquée par la Commission de Régulation de l'Electricité et du Gaz (CREG) et qui conduit celle-ci à estimer une marge bénéficiaire réalisée par le secteur nucléaire à un montant compris entre 1,7 et 1,9 milliard d'euros pour 2007.

La CREG a dévoilé vendredi les résultats de son étude sur le coût de production de l'électricité à partir des centrales nucléaires belges et sur la marge bénéficiaire générée par ce mode de production. "Electrabel conteste fermement la méthode qui a été appliquée par la CREG. Cette méthode conduit la Commission à des résultats totalement surestimés et disproportionnés", commente le groupe énergétique qui rappelle que le résultat d'exploitation réalisé par Electrabel SA et par sa filiale de vente ECS en 2007 s'élevait à 960 millions d'euros. La CREG s'est également penchée sur le système des certificats verts. Elle reproche à la version actuelle du mécanisme d'offrir des avantages trop généreux à certains acteurs. "Electrabel rappelle qu'elle utilise les certificats verts qu'elle produit elle-même non pour les vendre mais pour couvrir ses besoins en tant que fournisseur et ainsi éviter les amendes vertes. Pour ce faire, Electrabel doit investir chaque année dans son parc renouvelable. En 2010, elle investira ainsi plus de 130 millions d'euros. Le groupe ne répercute à ses clients que les coûts qu'il supporte et non le montant, en l'occurrence supérieur, de l'amende de façon forfaitaire", assure Electrabel.

Nos partenaires