Nucléaire : Electrabel sur un terrain comptable (CREG)

31/05/10 à 10:58 - Mise à jour à 10:58

Source: Moneytalk

"Notre analyse de la marge bénéficiaire du secteur nucléaire se base sur les coûts de production. Electrabel glisse plus vers un terrain comptable dans son analyse. Le résultat d'exploitation d'Electrabel reflète d'autres activités qui ne sont pas comprises dans le nucléaire", a expliqué un responsable de la Commission de Régulation de l'Electricité et du Gaz (CREG) en réaction à un communiqué d'Electrabel qui dénonçait la méthode utilisée par la Commission.

La CREG a dévoilé vendredi les résultats de son étude sur le coÃ"t de production de l'électricité à partir des centrales nucléaires belges et sur la marge bénéficiaire générée par ce mode de production. Cette marge est comprise entre 1,75 et 1,95 milliard d'euros, selon l'estimation du régulateur de l'énergie. Dans sa réplique, Electrabel se base sur le résultat d'exploitation d'Electrabel SA et de sa filiale de vente ECS. "Il faut savoir ce que ça représente vraiment. Cela reprend toute une série d'éléments financiers car ces sociétés ont d'autres activités que le nucléaire, alors que la CREG a analysé les coÃ"ts propres à cette activité", avance le régulateur. La CREG juge donc la riposte d'Electrabel assez vague. "En s'engageant sur le résultat d'exploitation, Electrabel ne démonte pas la méthodologie de la CREG", commente la Commission.

Nos partenaires