Obama et les banques ne rassurent pas

13/02/13 à 12:31 - Mise à jour à 12:31

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes évoluaient en légère baisse à l'image de la clôture mitigée des Bourses américaines hier soir après le discours de Barack Obama.

Obama et les banques ne rassurent pas

© REUTERS

La tendance était également plombée par le secteur bancaire victime de résultats assez décevants.

Europe : Peugeot - Heineken

Peugeot progressait après l'annonce d'une perte nette de 5 milliards d'euros. Cette dernière était toutefois largement attendue et les marchés applaudissent surtout la confirmation des objectifs financiers pour 2013 et 2014 prévoyant notamment le retour à l'équilibre financier.

Le brasseur néerlandais progressait à des niveaux record après la publication de chiffres annuels meilleurs que prévu, son bénéfice opérationnel ayant progressé de 2,7 à 2,9 milliards d'euros contre un consensus de 2,85 milliards.

Europe : ING - Société générale

ING a publié des chiffres inférieurs aux attentes pour les trois derniers mois de 2012 avec un bénéfice net de 1,43 milliard contre un consensus de 1,63 milliard et annoncé parallèlement un nouveau plan de restructuration prévoyant la suppression de 1400 emplois aux Pays-Bas et de 1000 en Belgique afin de réduire ses coûts de un milliard par an à l'horizon 2015.

En France, Société générale a également déçu avec une perte nette de 476 millions d'euros au quatrième trimestre, double de ce que prévoyaient les analystes. La deuxième banque française a surtout été affectée par des éléments non-récurrents dont une importante dépréciation sur sa filiale de courtage en produits dérivés Newedge Group.

Bruxelles : Ageas - KBC

À Bruxelles, Ageas était en hausse sur fond de possible sortie de la band Bank Royal Park Investments sans perte. KBC était par contre à la traîne à l'image de l'ensemble du secteur bancaire en Europe.

Bruxelles Ablynx - WDP

Hors indice, Ablynx s'envolait à la suite de bons résultats scientifiques concernant l'étude clinique de phase 2a pour un candidat-médicament prometteur contre la polyarthrite rhumatoïde.

WDP se distinguait également à la suite l'annonce de ses prévisions pour la période 2013-2016, la sicafi tablant sur une hausse cumulative de 20 à 25% de son bénéfice courant par action à entre 4,40 et 4,60 euros.

Nos partenaires