Plongeon des résultats de la CMB

24/01/14 à 16:36 - Mise à jour à 16:36

Source: Moneytalk

La CMB a bouclé l'année 2013 sur des résultats en forte chute, le groupe souffrant de la faiblesse des tarifs de fret qui replongent de nouveau depuis un mois.

Plongeon des résultats de la CMB

Sur le seul quatrième trimestre, la CMB a vu son bénéfice net fondre de moitié à 12,7 millions de dollars en raison surtout d'un effet de comparaison défavorable au vu des plus-values comptabilisées fin 2012.

Au niveau opérationnel, les chiffres de Bocimar, principale filiale de la CMB exploitant des vraquiers, sont revenus dans le vert avec un profit de 7,25 millions de dollars grâce au redressement des tarifs de référence. L'indice Baltic Dry, compilant les tarifs pour une vingtaine de routes importantes, a ainsi évolué entre 1500 et 2300 points au quatrième trimestre, bien mieux que les planchers à 800 points atteints à l'été.

Globalement, l'année a en effet été difficile pour la CMB, son bénéfice net ayant plongé de 134 à 49 millions de dollars. Le bénéfice des activités opérationnelles se limite même à 16 millions de dollars dont à peine 3 millions de dollars pour Bocimar, quasiment divisé en 20 par rapport à 2012.

CMB, plus exposé que jamais aux tarifs spot (sans contrat de long terme), dépend donc de l'évolution de l'indice Baltic Dry qui a rechuté d'un plus haut de 2337 points début décembre à 1271 points. Les tarifs demeurent donc extrêmement volatils, au gré notamment de l'évolution de l'économie chinoise qui absorbe par exemple les deux tiers du marché international du minerai de fer représentant lui-même plus d'un quart du vrac sec transporté dans le monde.

Cédric Boitte

Nos partenaires