Point Bourse de la mi-journée

08/12/09 à 12:06 - Mise à jour à 12:06

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes évoluaient légèrement à la hausse ce matin.

Peu de nouvelles de grande importance, mais on peut tout de même noter une hausse plus forte que prévue des prix de l'immobilier britannique pour le mois de novembre et des prévisions bénéficiaires améliorées pour le géant américain FedEx. Les opérateurs devaient également digérer des commentaires extrêmement prudents de Ben Bernanke, président de la banque centrale américaine, concernant la vigueur de la reprise en cours.

Du côté des actions, le groupe technologique néerlandais TomTom avait le vent en poupe. Morgan Stanley a recommandé de surpondérer le titre dont la faible valorisation crée une belle opportunité d'achat.

En revanche, la société britannique de grande distribution Tesco accusait un net repli. Le groupe a annoncé une hausse des ventes comparables de 2,8% au Royaume-Uni pour le troisième trimestre. Cette hausse était inférieure à celle de 3,1% enregistrée au trimestre précédent et à celle de 3% attendue par les investisseurs.

A Bruxelles, Option affichait une belle progression après que le groupe se soit assuré la participation d'un important investisseur à son augmentation de capital. D'après la presse, ING aurait refusé de lancer cette transaction sans la participation d'un investisseur de poids. Le CEO d'Option participera aussi à cette opération.

En outre, Galapagos s'appréciait sur l'annonce que la société biotech allait recevoir un paiement de 4 millions EUR de GlaxoSmithKline pour avoir franchi une nouvelle étape dans leur collaboration sur un traitement expérimental de l'arthrose.

Au sein de l'indice Bel 20, Cofinimmo évoluait en queue de peloton. Le courtier CBRE s'est exprimé sur le secteur, désignant 2009 comme une année catastrophique, surtout pour le marché du bureau. Des signes de reprise sont apparents, mais 2010 restera une année délicate, aux dires de CBRE.

Hors Bel20, Punch International était en perte de vitesse en réaction à sa forte progression hier. L'heure était à la prise de bénéfices pour les opérateurs.

La Bourse de New York a conclut la séance d'hier sur une note mitigée. Les commentaires particulièrement circonspects du Président de la Fed mettant en avant la fragilité de la reprise économique ont plombé le moral des investisseurs.

En réaction à la faiblesse du dollar, l'or reprenait sa progression avec un gain de 0,44% à 1163,65 USD l'once.

Nos partenaires